UNE BAISSE HISTORIQUE DES VENTES DE CHAMPAGNE EN 2020
5 février, 2021 par
UNE BAISSE HISTORIQUE DES VENTES DE CHAMPAGNE EN 2020
BERVILY Elodie


Les producteurs de champagne subissent de plein fouet la crise sanitaire. Les ventes sont en fort recul en France et à l’étranger.

Selon les données du Comité Champagne, la filière a enregistré une baisse de ses volumes vendus de 18 % en 2020, à 245 millions de bouteilles. Le chiffre d’affaires de la profession a ainsi plafonné à environ 5 Md€, accusant une perte de 1 Md€ par rapport à l’année précédente. Cette baisse est néanmoins moindre que celle redoutée par la profession qui anticipait un recul de 30 % au plus fort de la crise. La bonne tenue des ventes en décembre pour les fêtes de fin d’année a limité les pertes attendues. Par ailleurs, la décision prise en juillet par la filière de réduire les rendements de vendange, et donc les volumes de production, a permis d’éviter une baisse des prix. « Nous sommes passés par toutes les couleurs en 2020. Après un excellent mois de janvier, nous avons vécu l’effondrement des ventes du mois d’avril, puis une explosion de la consommation cet été, et à nouveau une période difficile à l’automne. Les expéditions de décembre et les achats de dernière minute nous ont sauvés », explique Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons. En France, les volumes vendus au cours de l’année enregistrent un repli historique de 20 % en raison de l’effondrement de l’activité touristique et de la fermeture des principaux lieux de consommation de champagne (bars, restaurants, hôtels, discothèques…). À l’international, les ventes accusent également un fort retrait de 16 %. Les trois premiers marchés à l’export ont souffert : les ventes aux États-Unis et au Royaume-Uni se sont effondrées de 20 %, celles au Japon de 28 %. La Suisse (-9 %) et la Belgique (-5 %) résistent un peu mieux. Seul le marché australien affiche des ventes en progression, à +14 %. Pour l’avenir, les représentants de la profession se montrent optimistes. « Le rebond aura lieu avec la fin de la crise sanitaire et la reprise du secteur événementiel. Le retour à la convivialité est un point majeur » explique Jean-Marie Barillère, président de l’Union des maisons de Champagne (UMC).

UNE BAISSE HISTORIQUE DES VENTES DE CHAMPAGNE EN 2020
BERVILY Elodie 5 février, 2021
Partager ce poste
Archiver