UN PREMIER RESTAURANT DIGITALISÉ POUR JOUR
17 avril, 2018 par
UN PREMIER RESTAURANT DIGITALISÉ POUR JOUR
DESCLOS Cécile


L’enseigne de bars à salade pionnière du « bien manger » innove avec un parcours client digitalisé pour coller au mieux aux nouvelles attentes de ses clients.

Le réseau de restauration rapide Jour, précurseur du concept de salades sur-mesure créé en 2003 et lancé en franchise en 2007, vient d’inaugurer un 17e point de vente particulier. En effet, c’est l’occasion pour l’enseigne positionnée healthy food d’opérer un virage stratégique sur le digital avec ce nouveau restaurant implanté au centre commercial Bercy Village. Rappelons que l’expérience client est au cœur du concept avec la possibilité de créer sa salade, selon ses envies en choisissant parmi une large sélection d’ingrédients de saison frais et locaux. Après la personnalisation de l’offre, l’incursion du digital dans le point de vente permet à l’enseigne de s’attaquer à l’optimisation de l’expérience de commande du client dans le restaurant. « Notre concept demande un investissement important du client dans la réalisation de son déjeuner. On s’est aperçu que, sur notre créneau, la digitalisation était vraiment adaptée afin de faciliter la prise de commande », explique le fondateur, Thomas Battistini dans l’hôtellerie-restauration. Face au succès de son service de click & collect (option « pick-up » sur son site) qui propose la commande en ligne et le retrait dans l’établissement de son choix et qui peut peser jusqu’à 30 % des ventes de certains établissements, l’enseigne a donc ajouté une nouvelle brique à sa stratégie omnicanale avec ce restaurant connecté. Des bornes interactives tactiles placées à l’entrée du restaurant permettent aux clients de passer commande en quelques clics. Ce nouveau concept répond à un double objectif. Un objectif à finalité servicielle pour coller aux nouvelles attentes des consommateurs et fluidifier le parcours clients. Pour le restaurant, cette meilleure fluidité va permettre d’absorber un flux plus conséquent et générer par conséquent davantage de commandes que dans un restaurant « classique ». Le second objectif est d’augmenter le panier moyen grâce à une meilleure restitution de l’offre aux consommateurs avec une information précise sur le sourcing et des suggestions de produits en fin de commande. Le réseau, qui compte actuellement 17 points de vente et ambitionne 7 ouvertures en 2018, devrait être entièrement digitalisé d’ici 18 mois.

UN PREMIER RESTAURANT DIGITALISÉ POUR JOUR
DESCLOS Cécile 17 avril, 2018
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver