UN PACTE VERT POUR LA NEUTRALITÉ CARBONE DU TRANSPORT ROUTIER
Les membres de l’IRU s’unissent pour décarboner le secteur au niveau mondial.
17 juin, 2021 par
UN PACTE VERT POUR LA NEUTRALITÉ CARBONE DU TRANSPORT ROUTIER
MEZIANI Hélène


Le transport routier représente 2,5 % des émissions de CO2 au niveau mondial. Il est donc obligatoire pour le secteur de travailler sur sa décarbonation, ne serait-ce que pour respecter ses engagements internationaux, comme l’accord de Paris de 2016.

C’est pourquoi l’IRU, l’organisation mondiale des transports, basée en à Genève (Suisse), a annoncé fin mai un Pacte Vert (Green Compact) qui présente une feuille de route précise pour réduire les émissions du secteur international du transport routier d’au moins 3 milliards de tonnes de CO2 par an afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050, et cela sans mettre en péril sa compétitivité.

Ce pacte repose sur 5 grands piliers :

- La mise en œuvre pratique et générale de carburants à faibles émissions de CO2 : le potentiel est estimé à 40 % de réduction des émissions d’ici 2050 ;

- L’augmentation de l’efficacité de la logistique grâce à l’utilisation plus large de véhicules propres ;

- Le recours plus important au transport collectif par autobus et autocars ;

- Un cycle de renouvellement du parc de véhicules plus court et le recours aux technologies plus efficaces pour les véhicules ;

- L’éducation et la formation à l’écoconduite.

Un grand évènement doit notamment être organisé par l’IRU pour marquer le lancement de ce Pacte Vert, explorer et construire des alliances pour garantir la réussite de chaque pilier.


UN PACTE VERT POUR LA NEUTRALITÉ CARBONE DU TRANSPORT ROUTIER
MEZIANI Hélène 17 juin, 2021
Partager ce poste
Archiver