Un joli cru 2015 pour l’industrie française
10 mars, 2016 par
Un joli cru 2015 pour l’industrie française
Les Echos Etudes


A la fin du mois de février, les 35 sociétés du CAC 40 à avoir publié leurs résultats avaient annoncé 56,5 milliards d'euros de bénéfices nets cumulés sur 2015. Une performance remarquable portée par le retour en forme des grandes valeurs de l'industrie.

Ainsi, le secteur de l’automobile a confirmé sa sortie de crise. Renault a amélioré son bénéfice de près de 50 % tandis que Peugeot Citroën est revenu dans le vert avec un bénéfice de 900 millions d’euros (après la perte de 700 millions de l’année 2014). Sans oublier les bonnes performances des équipementiers Valeo, Faurecia et Michelin, portés par un marché européen redynamisé.

Du côté des sociétés pétrolières, on aurait pu s’attendre à un effondrement généralisé compte tenu de la chute vertigineuse du cours du pétrole. Il n’en a rien été, même si certains se trouvent aujourd’hui en grande difficulté. Mieux, des sociétés comme Total et Technip ont réussi à tirer leur épingle du jeu et à limiter la baisse de leur résultat.

Une baisse du prix de l’or noir qui explique en grande partie les performances de l’industrie française qui, à part ArcellorMittal et Engie, ont progressé nettement en 2015. Une amélioration qui doit aussi beaucoup à la baisse du cours de l’euro. Car si l’on neutralise les effets de change, la progression des performances de certaines stars du CAC 40 s’avère bien moins spectaculaire.

Quoi qu’il en soit, la publication de ce bon cru de résultats 2015 redonne du baume au cœur aux investisseurs et plus largement aux acteurs de l’économie à l’heure où l’incertitude recommence à planer sur les marchés et sur les perspectives économiques mondiales.

Un joli cru 2015 pour l’industrie française
Les Echos Etudes 10 mars, 2016
Partager ce poste
Archiver