UN BON PREMIER TRIMESTRE POUR LE MARCHÉ DES VÉHICULES D’ENTREPRISE !
27 avril, 2018 par
UN BON PREMIER TRIMESTRE POUR LE MARCHÉ DES VÉHICULES D’ENTREPRISE !
KIM Sun


Selon l’Observatoire du véhicule d’entreprise, le nombre de mises à la route a progressé de 6,5 % sur les 3 premiers mois de l’année.
Après un début d’année très dynamique (+9,4 % en janvier et +8,4 % en février), le marché des véhicules d’entreprise (véhicules particuliers et véhicules utilitaires légers) a fléchi en mars avec une progression de 2,9 %, selon les dernières statistiques de l’Observatoire du véhicule d’entreprise. Un ralentissement qui ne ternit pas le bon bilan de ce 1er trimestre, le cumul des mises à la route en entreprise ressortant en croissance de 6,5 % à 207 943 unités (VP+VUL), alors que les 3 premiers mois de 2017 avaient, à l’inverse, été plutôt décevants (-0,8 %). Ces bons chiffres sont surtout le reflet du dynamisme du segment des véhicules particuliers, qui a enregistré une progression de 9,4 % à 121 361 unités alors que les utilitaires légers ont progressé de 2,7 % à 86 582 unités. Du côté des motorisations, les écarts de performance sont encore plus marqués.
L’érosion du diesel s’accélère :
Ainsi, la croissance du marché sur les 3 premiers mois de 2018 s’est faite quasi uniquement avec les véhicules essence dont les mises à la route ont progressé de 46,9 % à 29 454 unités. Ils représentent désormais 14,2 % des immatriculations de véhicules d’entreprise sur ce 1er trimestre contre 10,3 % sur la même période l’an passé. Les véhicules diesel ont, eux, connu une croissance atone de 0,2 % à 168 183 unités, perdant 5,1 points de part de marché, à 80,9 %. Quant aux motorisations alternatives, la suppression des aides à l’achat depuis le 1er janvier 2018 n’a pas empêché les véhicules hybrides d’enregistrer une hausse de 42 % (à 6 546 unités), tirée par les véhicules particuliers rechargeables (+69,8 %). Les véhicules électriques ont également affiché une croissance à 2 chiffres (+41,1 % à 3 563 unités), même si leur part de marché reste marginale (1,7 %).

UN BON PREMIER TRIMESTRE POUR LE MARCHÉ DES VÉHICULES D’ENTREPRISE !
KIM Sun 27 avril, 2018
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver