SOINS À DOMICILE : HOMEPERF TOMBE DANS L’ESCARCELLE DE L’ITALIEN SAPIO
24 juin, 2020 par
SOINS À DOMICILE : HOMEPERF TOMBE DANS L’ESCARCELLE DE L’ITALIEN SAPIO
CHARRONDIERE Hélène


Annoncée mi-mai, cette acquisition marque la volonté du groupe transalpin de doubler de taille d’ici 2022, grâce à un développement offensif par croissance externe.

Officialisée dans les premiers jours du déconfinement, la prise de participation majoritaire de Sapio dans le capital du groupe français Homeperf est quelque peu passée inaperçue. Il s’agit pourtant d’une opération importante au sein du secteur encore très fragmenté des soins à domicile. Créé en 1997, Homeperf (52 M€ de chiffre d’affaires en 2019) est spécialisé dans la perfusion, l’insulinothérapie, la nutrition artificielle et l’assistance respiratoire à domicile. Quatre segments qui représentent près de la moitié du marché des prestations de soins à domicile. Cette société était contrôlée depuis 2015 par un pool d’investisseurs financiers, composé de Parquest Capital, Arkéa Capital, BNP Paribas Développement et Vivalto Santé Investissement. Basée à Aix-en-Provence, elle s’appuie sur un réseau national de 37 agences réparties sur l’ensemble du territoire, un atout stratégique face aux nombreux prestataires qui ont encore, pour la plupart d’entre eux, une implantation locale ou régionale. Autres attraits qui ont pu séduire le groupe italien : la diversification d’Homeperf vers la télésurveillance des patients souffrant d’insuffisance respiratoire chronique (avec la solution « Homeperf.Care » développée en partenariat avec Domicalis) et la contractualisation de ses relations avec Elsan, n° 2 des cliniques privées en France.
Dans le cadre du déploiement de son activité Elsan Dom, le groupe travaille notamment avec Homeperf, auquel il délègue la sécurisation et l’accompagnement du retour à domicile de ses patients hospitalisés.

De grandes ambitions au niveau européen
Sapio parie sur le développement important des soins à domicile dans les principaux pays européens, à commencer par l’Italie (le plan de modernisation du système de santé prévoit d’y allouer la moitié des investissements prévus) et la France, où ce secteur devrait profiter de la future loi relative à l’autonomie et à la dépendance des personnes âgées. Cité par le journal Les Échos, le PDG de Sapio, Mario Paterlini, estime que l’on aura « de plus en plus besoin des soins à domicile » car « les systèmes de santé nationaux doivent affronter les défis du vieillissement de la population, l’explosion du nombre de maladies chroniques et les éventuelles futures pandémies ». En 2022, l’italien fêtera ses 100 ans. Et pour marquer ce cap important, ce groupe familial, qui a réalisé l’année dernière un chiffre d’affaire de 550 M€, compte doubler de taille ! Outre le recours à des acquisitions, Sapio prévoit de prendre des participations dans des start-up qui lui permettraient d’accéder à des technologies innovantes et à de nouvelles modalités de soins à domicile. Il cherche en parallèle à se diversifier vers la dialyse et l’hémodialyse à domicile.
Pour financer ses prochains développements, Sapio peut compter sur son puissant actionnaire américain, le groupe Air Products, qui détient 49 % du capital. Spécialiste des gaz industriels et médicaux, ce dernier a réalisé, en 2019, un chiffre d’affaires consolidé de près de 9 Md$.

Pour aller plus loin, découvrez le programme détaillé de notre étude sur le marché des prestations de soins à domicile.

SOINS À DOMICILE : HOMEPERF TOMBE DANS L’ESCARCELLE DE L’ITALIEN SAPIO
CHARRONDIERE Hélène 24 juin, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver