SENSEE OUVRE SES PREMIERS SHOP-IN-SHOP DANS LES MAGASINS FNAC
22 novembre, 2017 par
SENSEE OUVRE SES PREMIERS SHOP-IN-SHOP DANS LES MAGASINS FNAC
CHARRONDIERE Hélène


L’opticien en ligne poursuit sa stratégie « store to web », initiée en 2015. Afin d’accroître sa visibilité, Sensee a décidé de s’allier avec plusieurs enseignes pour y ouvrir des corners.

Première étape de cette stratégie : l’ouverture début novembre de 2 shop-in-shop dans les magasins Fnac de Vélizy-Villacoublay et de Bordeaux. Sur des stands de 10 m² environ, l’opticien y présente une centaine de montures optiques et solaires, « prêtes à emporter » et équipées de verres contre la lumière bleue. L’achat de verres correcteurs se fait par le site Internet de la marque, à l’aide de tablettes et d’un vendeur. La livraison peut se faire dans un des magasins de Sensee ou au domicile du porteur, dans un délai de 15 jours maximum. Ce nouveau concept de vente devrait être déployé dans d’autres enseignes de distribution avec lesquelles Sensee est en cours de négociation.
En parallèle de ces premières ouvertures, l’opticien lance une nouvelle offre qui se veut révolutionnaire. Toujours décidé à « disrupter » le marché de l’optique, Sensee propose une collection de 23 lunettes au prix unique de 18 €, verres inclus (correction simple). Le prix coûtant de ces lunettes, fabriquées en France, s’établit à 17 €, auquel la marque ajoute 1 € de marge. Une initiative qui fait déjà grincer des dents et qui ne va pas améliorer ses relations déjà conflictuelles avec les opticiens « traditionnels ».
Le credo de Sensee : une lunette made in France, vendue à un prix « juste » et transparent
Rappelons que la marque, lancée en 2011 par Marc Simoncini, était initialement un pure player de l’optique. Mais le modèle de revente multimarques 100 % Web a été stoppé en 2012, un an seulement après sa création. C’est à l’issu de 3 ans de réflexion et face à la difficulté de vendre uniquement sur Internet que la marque s’est relancée et a décidé, en 2015, de déployer un réseau physique de showroom. Depuis, Sensee en a ouvert 4 à Paris, Lyon, Marseille et Toulouse. Il vise à terme un réseau d’une cinquantaine d’espaces, conçus dans une logique « cross canal » pour être complémentaires du site Internet. Leur concept s’inspire de l’AppleStore® pour une « nouvelle façon de consommer des lunettes qui peut être agréable ». Le porteur peut choisir son modèle en ligne, puis venir le chercher dans le magasin le plus proche. Inversement, il peut essayer une paire en boutique, finaliser son achat en ligne et se faire livrer gratuitement le produit à son domicile. Ayant fait face à un boycott d’approvisionnement de ses fournisseurs au démarrage de son activité, Sensee intègre désormais toute la chaîne de valeur de la lunette : conception, production et distribution. Les montures sont fabriquées dans le Jura (certifiées Origine France Garantie) et les verres sont fournis par Zeiss et Tokaï.

SENSEE OUVRE SES PREMIERS SHOP-IN-SHOP DANS LES MAGASINS FNAC
CHARRONDIERE Hélène 22 novembre, 2017
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver