REPRISE PROGRESSIVE POUR LE TOURISME EN FRANCE
La France a fait mieux que ses voisins européens en 2021 selon la dernière note de conjoncture d'Atout France. Le différentiel d'activité avec 2019 se réduit mois après mois.
22 février, 2022 par
REPRISE PROGRESSIVE POUR LE TOURISME EN FRANCE
DESCLOS Cécile


La dernière note de conjoncture d’Atout France dresse le bilan de l’année 2021 pour l’économie touristique. Certes, tous les voyants ne sont pas encore au vert mais l’organisme constate un lent redressement de l’activité et certains signes de reprise incitent à l’optimisme. Ainsi, la France conserve, au niveau des recettes internationales, sa position de leader européen devant l’Espagne et l’Italie. En cumul sur les 11 premiers mois de 2021, les recettes touristiques internationales s’élèvent à 31,4 Md€, contre 26 Md€ en Espagne et 20,6 Md€ en Italie. L’écart par rapport à 2019 est de -40,4 % en France, contre -61,4 % en Espagne et -50,9 % en Italie, ce qui reflète une meilleure capacité de résilience du secteur en France. Par ailleurs, même si le niveau d’avant-crise n’est pas encore retrouvé, l’écart par rapport à 2019 se réduit de mois en mois : -35,5 % en juillet 2021 vs juillet 2019, -25,4 % sur septembre, -16,5 % sur octobre, -10,3 % sur novembre. Côté demande, le tourisme intérieur a été la planche du salut du secteur pour l’Hexagone.

Les Français au rendez-vous

Les volumes de nuitées touristiques marchandes de la clientèle domestique sont ainsi en progression de +12,6 % vs 2020 (en cumul sur les 11 premiers mois) et en retrait de seulement -7,5 % vs 2019. Comparé à 2020, l’ensemble des destinations ont connu une progression des nuitées domestiques, à l’exception des zones de montagne en raison de la fermeture des retombées mécaniques. Au niveau des modes d’hébergement, l’hôtellerie affiche un bilan moins favorable compte tenu de sa plus forte dépendance à la clientèle internationale et aux déplacements d’affaires. L’hôtellerie française a ainsi clôturé l’année sur un recul de son revenu par chambre disponible (RevPar) de 43 % par rapport à 2019 selon le bilan MKG Consulting. Mais, là encore, il faut souligner que la France est le pays européen qui a le mieux résisté (recul du RevPar de 63 % en Allemagne, 72 % aux Pays-Bas, 77 % en Tchéquie).

Pour aller plus loin, découvrez notre étude sur l'immobilier de tourisme. 

REPRISE PROGRESSIVE POUR LE TOURISME EN FRANCE
DESCLOS Cécile 22 février, 2022
Partager ce poste
Archiver