RENAULT ACTE LA CESSION DE TOUS SES ACTIFS EN RUSSIE
Après avoir suspendu ses activités en Russie, tout début avril, Renault Group vient d'annoncer la cession de sa filiale russe et de sa participation dans Avtovaz, la maison mère de Lada.
20 mai, 2022 par
RENAULT ACTE LA CESSION DE TOUS SES ACTIFS EN RUSSIE
LES ECHOS ETUDES


Les 68 % d’Avtovaz, jusque-là détenus par Renault, sont désormais la propriété de l’Institut central de recherche et de développement des automobiles et des moteurs russes, le NAMI. Une cession à laquelle le groupe français a dû se résoudre suite à la mise en place des sanctions contre le régime de Moscou décidées par l’Union européenne en réponse à l’intervention militaire russe en Ukraine. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué, mais il pourrait bien ne pas dépasser le simple « rouble symbolique ». Toutefois, Renault n’exclut pas l’idée de revenir un jour en Russie. L’accord prévoit, d’ailleurs, une option de rachat par Renault de sa participation dans Avtovaz. Une option « exerçable à certaines périodes au cours des 6 prochaines années », précise le communiqué du groupe automobile. Outre ses parts dans la maison mère de Lada, Renault vient également de céder 100 % de ses parts de son usine « Renault Russie », mais cette fois à la ville de Moscou.

Une perte sèche de 2 Md€
Suite à l’annonce de cette opération de cession, le groupe a revu à la baisse ses perspectives financières 2022 et notamment sa marge opérationnelle (3 % contre plus de 4 % jusque-là). Il a également annoncé qu’il enregistrerait au moment des résultats du 1er semestre 2022 une charge d’ajustement « correspondant à la valeur des immobilisations incorporelles, corporelles et goodwill consolidés du Groupe en Russie », soit 2,195 Md€. Ce qui semble confirmer la cession de ces actifs contre un montant symbolique.

Pour rappel, Avotvaz détient la marque Lada qui, à elle seule, représentait 21 % du marché automobile russe l’an dernier. Toutes marques confondues, Renault avait vendu plus de 480 000 véhicules (particuliers et utilitaires) en Russie en 2021. C’était le deuxième marché le plus important pour la marque au losange après la France (521 000 véhicules) et devant l’Allemagne (178 000 véhicules). Le groupe employait 45 000 salariés en Russie.

Pour aller plus loin, découvrez nos études sur le secteur automobile. 
RENAULT ACTE LA CESSION DE TOUS SES ACTIFS EN RUSSIE
LES ECHOS ETUDES 20 mai, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver