RECUL DE LA CONSOMMATION D'ALCOOL EN RESTAURATION
La consommation de boissons alcoolisés a perdu presque un quart de ses volumes en restauration commerciale en 5 ans.
28 décembre, 2022 par
RECUL DE LA CONSOMMATION D'ALCOOL EN RESTAURATION
DESCLOS Cécile


Selon The NPD Group, la consommation de boissons alcoolisées en restauration commerciale enregistre un repli de 23 % en 5 ans (janvier-septembre 2022 vs janvier-septembre 2017). Parmi les facteurs explicatifs de ces évolutions, la modification des habitudes de consommation avec des Français qui aspirent à un mode de vie plus sain, mais également des arbitrages budgétaires des Français contraints par leur pouvoir d’achat qui sont défavorables à cette catégorie de produits parmi les plus chères en restauration.

Au niveau des circuits, la restauration à table accapare 65 % de la consommation totale de boissons alcoolisées en restauration commerciale. Mais les évolutions dans ce circuit sont contrastées selon les occasions de consommation. La consommation de boissons alcoolisées au dîner affiche un recul de 5 points comparé à 2017. À l’inverse, le déjeuner et la fin de journée (17h-19h) progressent de respectivement 5 points et 1,6 point. Côté cibles de clientèles, les 35 ans et plus, qui pesaient 80 % de la consommation d’alcool en volume en 2017, contribuent pour deux tiers à la baisse de consommation en restauration à table en 2022. En parallèle, la consommation des 18-24 ans recule de 5 points par rapport à 2017. « Si les 18-24 ans n’ont jamais consommé beaucoup d’alcool en établissement, préférant acheter des bouteilles à rapporter à la maison, cette perte a un impact relatif sur l’ensemble du marché, mais elle soulève la question du renouvellement des consommateurs de boissons alcoolisées en restauration », indique Maria Bertoch de The NPD Group.


RECUL DE LA CONSOMMATION D'ALCOOL EN RESTAURATION
DESCLOS Cécile 28 décembre, 2022
Partager ce poste
Archiver