RAMSAY SANTÉ VA DÉVELOPPER SES CENTRES DE SOINS EN MÉDECINE DE VILLE
Le leader français de l’hospitalisation privée capitalise sur son savoir-faire en Suède et au Danemark pour développer en France un réseau de maisons de santé.
6 octobre, 2021 par
RAMSAY SANTÉ VA DÉVELOPPER SES CENTRES DE SOINS EN MÉDECINE DE VILLE
CHARRONDIERE Hélène
L’initiative stratégique de Ramsay Santé illustre les profondes mutations que traverse la médecine de ville. Baptisées « Ramsay Santé Centre Médical », ces structures de soins, dites de proximité, ont vocation à désengorger les urgences hospitalières et à apporter une réponse efficace dans les déserts médicaux. Rappelons que le groupe avait annoncé, fin 2020, l’ouverture de son premier centre de santé à Pierrelatte, une commune de la Drôme qui compte un peu moins de 15 000 habitants. Cette création s’est opérée dans le cadre de l’article 51 de la loi de financement de 2018. C’est encore dans ce cadre que quatre autres centres seront ouverts d’ici fin 2021, deux en Île-de-France et deux en Rhône-Alpes. De nouvelles ouvertures sont prévues au premier semestre 2022.

Installés dans des espaces de 250 m² en moyenne, ces centres de soins primaires vont accueillir 3 à 4 médecins généralistes et entre 6 et 8 auxiliaires médicaux (en équivalent temps plein), servant des bassins de 7 à 10 000 patients. Ils doivent faciliter la permanence et la coordination des soins avec d’autres structures (établissements hospitaliers et de soins de suite et de réadaptation) et services (soins à domicile, transport sanitaire). Objectif : optimiser la prise en charge intégrée des parcours de soins.

Dans un contexte de services d’urgences débordés - a fortiori dans le contexte sanitaire actuel -
de déserts médicaux en zones rurales comme en zones urbaines, et d’un métier de médecine de ville qui souffre d’une réelle attractivité́ pour les jeunes professionnels de santé́, nous avons souhaité expérimenter une solution qui a déjà fait ses preuves dans les pays scandinaves, pour garantir l’accès aux soins du plus grand nombre. Ces structures, financées au forfait, privilégient
la pertinence des actes plutôt que le volume, favorisent la prévention et réduisent
le recours inapproprié́ aux structures hospitalières.

Pascal Roché, directeur général de Ramsay Santé


Ramsay Santé opère cette diversification vers les soins primaires depuis le rachat en 2018 du groupe suédois Capio. Celui-ci gère, en effet, une centaine de « Primary Care Units » en Suède, qui permettent de suivre quelque 900 000 patients (soit près de 10 % de la population suédoise). Ces centres associent consultations en présentiel et service de téléconsultation, selon le principe « digital when possible and physical when needed » (1). Le groupe vient de franchir une nouvelle étape avec l’acquisition au Danemark de WeCare et sa filiale Alles Lægehus, un réseau de 32 cliniques de médecine générale (2) qui regroupe 200 professionnels de santé et assure le suivi de 114 000 patients.

Une diversification qui fait des émules
Elsan, autre grand leader de l’hospitalisation privée, entend aussi participer à la réorganisation de la médecine de ville. Le groupe s’associe à la plate-forme de téléconsultation Livi (environ 300 médecins téléconsultants) pour lancer un premier centre de soins primaires. Installée début 2022 en Seine-Saint-Denis, cette structure regroupera une dizaine de professionnels de santé : médecins généralistes, spécialistes, paramédicaux et assistants médicaux. Là aussi, la présence physique des médecins sera complétée par la téléconsultation, afin de faciliter l’accès aux soins. En dehors des heures d’ouverture du centre (8 h à 20 h les jours de semaine et samedi matin), les patients pourront téléconsulter sur le créneau 7 h / 23 h, 7 jours sur 7.
En proposant aux médecins généralistes un contrat de salarié, Elsan leur promet « une nouvelle façon d’exercer ». Outre les avantages liés au statut (rémunération proportionnelle à leur activité, accès à une mutuelle santé et à un contrat de prévoyance, fonds retraite, congés payés…), le groupe leur propose de développer des actions de prévention et d’éducation thérapeutique, de travailler dans un cadre pluridisciplinaire et de bénéficier de programmes de formation. Des évolutions de carrière dans les autres activités d’Elsan et de Livi pourraient être aussi envisagées.


* * *

Ramsay Santé dispose de 350 établissements dans 5 pays européens (France, Suède, Norvège, Danemark et Italie). Le groupe a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires consolidé de 4 Md€, en progression de plus de 7 % par rapport à 2019.

Elsan rassemble 28 000 collaborateurs et 7 500 médecins qui exercent au sein des 137 établissements en France (MCO, SSR, HAD, imagerie, dialyse et radiothérapie) et soignent plus de 2 200 000 patients par an. Le groupe a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires consolidé de 2,2 Md€. 



Consulter le communiqué de presse de Ramsay Santé annonçant l'acquisition de WeCare

Lire l'article relatif au projet d'Elsan et de Livi sur le site Profession Médecin


* * *


Pour aller plus loin, consulter :

Notre étude sur le développement des collectifs de soins en France (MSP, CPTS, ESP...), publiée en 2021

La dernière publication de notre Observatoire des cliniques privées, publiée en décembre 2020


1 Numérique si possible et physique si nécessaire.

2 18 au Jutland, 3 sur l’île de Fyn et 11 dans la région de Sjælland. 


RAMSAY SANTÉ VA DÉVELOPPER SES CENTRES DE SOINS EN MÉDECINE DE VILLE
CHARRONDIERE Hélène 6 octobre, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver