RAILCOOP SUR LES STARTING-BLOCKS
20 mai, 2021 par
RAILCOOP SUR LES STARTING-BLOCKS
MEZIANI Hélène


La première coopérative ferroviaire envisage toujours de débuter ses activités à l’automne 2021 dans le fret, et en 2022 dans le transport de passagers.

Railcoop, la nouvelle coopérative ferroviaire qui a réuni 8 000 sociétaires et un capital de 2,2 M€, renouvelle son intention d’ouvrir une ligne pour le transport de palettes à l’automne 2021, entre octobre et décembre, sous réserve de l’obtention de son certificat fret. La navette quotidienne de 16 wagons sur la ligne Viviez-Decazeville-Capdenac-Toulouse-St Jory remplacera l’équivalent d’une quarantaine de camions par jour selon l’opérateur (700 camions par jour circulent sur cet axe actuellement).

À la recherche de petits volumes

En parallèle, celui-ci va recruter un commercial pour assurer son développement et atteindre un taux de chargement suffisamment élevé pour garantir l’équilibre de son exploitation. Railcoop recherche essentiellement des petits volumes, y compris auprès d’autres acteurs du fret ferroviaire, qui deviendraient ainsi des partenaires. L’acteur souhaite aussi trouver des partenaires transporteurs routiers pour collecter les marchandises à charger, mais envisage aussi d’autres modes de livraison comme le vélo cargo.

Côté transport de passagers, il faudra attendre 2022 pour la première ligne proposée par Railcoop. Pour rappel, la coopérative souhaite se positionner sur des trajets non exploités par la SNCF, à l’instar de Lyon-Bordeaux, une ligne que le groupe avait dû abandonner faute de rentabilité.

RAILCOOP SUR LES STARTING-BLOCKS
MEZIANI Hélène 20 mai, 2021
Partager ce poste
Archiver