PRES DE LA MOITIE DES RESTAURATEURS SONGENT A REHAUSSER LEURS PRIX EN 2023
Trois quarts des restaurateurs se déclarent plutôt satisfaits de leur activité sur 2022. Mais, dans un contexte de hausse des coûts, la prudence est de mise pour 2023 et 46 % des professionnels du secteur projettent d'augmenter leurs tarifs.
20 décembre, 2022 par
PRES DE LA MOITIE DES RESTAURATEURS SONGENT A REHAUSSER LEURS PRIX EN 2023
DESCLOS Cécile


L’enquête menée par OpinionWay pour Lyf auprès de 300 restaurateurs, en novembre dernier, dresse un état des lieux de leur activité sur 2022 et de leur perception des perspectives pour 2023.

Les restaurateurs établissent un bilan de leur activité sur 2022 globalement positif. À ce titre, 76 % des restaurateurs se déclarent satisfaits de leurs résultats en 2022 et 41 % indiquent même une progression de la fréquentation de leurs établissements. Côté budget, la dépense moyenne s’élève à 29 € par personne et les restaurateurs font le constat que la majorité des clients a autant (44 %) ou plus (25 %) dépensé qu’en 2021. Pour autant, les dépenses ont été réduites chez 31 % des clients. À cet égard, les 3 catégories de produits sacrifiées en priorité ont été le vin (49 %), les apéritifs (43 %) et les desserts (38 %). De leur côté, face à la hausse des coûts des matières premières, 58 % des restaurateurs ont procédé à une augmentation de leurs prix et 48 % ont modifié leur carte. Par ailleurs, face à la pénurie de main-d’œuvre, 23 % des répondants ont ou envisagent de réduire les jours et/ou les horaires d’ouverture. Au titre de la digitalisation de leur activité, les deux principales solutions digitales mises en place sont un système de prise de réservations en ligne (60 %) et un menu digital (59 %). Ces solutions arrivent loin devant le paiement à table par QR code (7 %) et le pourboire par QR code (4 %).

Prudence pour 2023
Dans ce contexte, les restaurateurs portent un regard mitigé sur les perspectives de leur activité en 2023. Ils sont optimistes pour la fréquentation de leur restaurant (62 % de très et plutôt optimistes) et mitigés pour le montant moyen des dépenses de leurs clients (54 % de très et plutôt optimistes). À l’inverse, ils sont pessimistes pour les prix de leurs fournisseurs et le coût de leurs matières premières (69 % de plutôt et très pessimistes) ainsi que pour les prix de l’énergie et les frais de fonctionnement de leur restaurant (73 % de plutôt et très pessimistes). En conséquence, près de la moitié (46 %) des restaurateurs envisagent d’augmenter leurs prix en 2023.
PRES DE LA MOITIE DES RESTAURATEURS SONGENT A REHAUSSER LEURS PRIX EN 2023
DESCLOS Cécile 20 décembre, 2022
Partager ce poste
Archiver