POUVOIR D'ACHAT : LES PREVISIONS OPTIMISTES DU GOUVERNEMENT
Dans son Rapport économique et social qui accompagne la publication du projet de loi de finances pour 2023, le gouvernement table sur une hausse de 0,9 % du pouvoir d'achat des Français l'an prochain malgré la persistance de l'inflation.
11 octobre, 2022 par
POUVOIR D'ACHAT : LES PREVISIONS OPTIMISTES DU GOUVERNEMENT
LES ECHOS ETUDES


Très attendu, le Rapport économique et social vient présenter, chaque année, les hypothèses économiques sur lesquels les équipes de Bercy s’appuient pour bâtir leur projet de loi de finances. Publié il y a quelques jours, le rapport pour 2023 table sur un maintien du pouvoir d’achat des Français en 2022, mais surtout sur sa hausse de 0,0 % en 2023.

Aides gouvernementales et augmentation de salaires
Selon les rapporteurs, cette hausse de pouvoir d’achat s’explique, en partie, par la progression, à hauteur de 4,9 %, du revenu disponible des ménages en 2022 et 5,1 % en 2023. « Cela reflète d’abord la nette hausse des revenus d’activité, en lien avec un emploi en forte progression et des salaires dynamiques. Le revenu serait aussi soutenu, à hauteur de +1,2 point, par les mesures votées à l’été dans le cadre de la loi pouvoir d’achat et la loi de finances rectificative : revalorisation anticipée des retraites et autres prestations, revalorisation du point d’indice, suppression de la redevance audiovisuelle, triplement de la prime de partage de la valeur (ex-PEPA), aide exceptionnelle de rentrée », explique Bercy.

Le pouvoir d’achat sera également préservé par le bouclier tarifaire portant sur le gaz et l’électricité et les remises à la pompe sur le prix des carburants. Ces deux mesures, permettront, à elles seules de réduire l’inflation (et donc l’érosion des revenus) de 2 points. « Compte tenu de la hausse de 4,2 % du déflateur* de la consommation en 2022, le pouvoir d’achat progresserait de 0,9 % en 2023 », conclut Bercy.

Moins optimiste, dans ses prévisions publiées en septembre, la Banque de France n’envisage, quant à elle, qu’un maintien du pouvoir d’achat des Français en 2023.

*Le pouvoir d’achat est mesuré en corrigeant l’évolution du revenu disponible brut (RDB) par le déflateur de la consommation, qui progresserait de 4,8 % en 2022. Ce dernier a un champ et des pondérations distinctes de l’indice des prix à la consommation (IPC). Il inclut en particulier l’évolution des loyers imputés pour les propriétaires occupants, ce qui accroît le poids du logement.

Pour aller plus loin, découvrez notre étude sur le crédit consommation. 

POUVOIR D'ACHAT : LES PREVISIONS OPTIMISTES DU GOUVERNEMENT
LES ECHOS ETUDES 11 octobre, 2022
Partager ce poste
Archiver