PLUS D’ÉLECTRONS SUR L’AUTOROUTE !
13 mars, 2020 par
PLUS D’ÉLECTRONS SUR L’AUTOROUTE !
MORZADEC Amélie


Suite à un incident technique, EDF met à l’arrêt près de 200 bornes de charge.

Le réseau Corri-Door, déployé par Izivia, filiale à 100 % d’EDF (ex Sodetrel), avait pour objectif de mailler le réseau autoroutier français avec 217 bornes de recharge rapide. Fin février, suite à un incident technique, EDF a annoncé la mise à l’arrêt de 189 d’entre elles. La semaine dernière, le groupe a précisé que cet arrêt serait définitif.

Une cause incertaine

Izivia a déposé plainte contre le fabricant de ces bornes, EVTronic, rachetée en juillet 2018 par EVBox, une filiale d’Engie, évoquant un défaut de sécurité du matériel déployé. Sur son site, le fabricant a démenti et invoqué un défaut de maintenance de la part d’Izivia.

Un mauvais signal pour le développement de l’électrique

Sur le long terme, Cécile Goubet, la déléguée générale de l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), s’est montré rassurante pour les automobilistes roulant à l’électrique. « Il y a un fort déploiement en cours, avec le renouvellement des concessions autoroutières », a-t-elle relativisé. « Il est désormais inscrit dans la loi d’y prévoir des bornes de recharge ». Divers acteurs se sont déjà emparés du sujet, les pétroliers et les constructeurs allemands et américains notamment.

À court terme, cette fermeture risque surtout d’impacter les automobilistes roulant avec des véhicules se chargeant en CHAdeMO, c’est-à-dire essentiellement des marques japonaises. Car si le réseau Corri-Door couvrait différentes normes techniques de chargement, les réseaux concurrents, notamment Ionity, ont fait d’autres choix.

PLUS D’ÉLECTRONS SUR L’AUTOROUTE !
MORZADEC Amélie 13 mars, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver