NOT SO DARK MISE SUR LA LICENCE DE MARQUE
La jeune pousse réajuste son modèle de développement avec son concept de « light franchising » à destination des restaurants traditionnels indépendants.
21 juillet, 2021 par
NOT SO DARK MISE SUR LA LICENCE DE MARQUE
DESCLOS Cécile


La start up Not So Dark, créatrice de restaurants virtuels fondée en 2020, opère un virage stratégique en réorientant son modèle de développement. À l’instar de Taster, elle abandonne le développement de dark kitchens en propre pour basculer vers un modèle de licence de marque à destination des restaurants traditionnels. Elle leur apporte également son expertise en mettant à disposition un concept clé en main basé sur la technologie et sur son savoir-faire en matière de marketing, packaging et pricing pour répondre aux besoins de consommation des Français en termes de conception et de réalisation de plats de qualité, adaptés à la livraison rapide. Elle propose ainsi aux établissements d’intégrer dans l’espace inoccupé de leur cuisine ses marques au choix pour gagner en chiffre d’affaires. Son portefeuille comporte une dizaine de marques virtuelles dédiées spécifiquement à la livraison dont Como Kitchen (cuisine méditerranéenne healthy), Gaïa (cuisine levantine), Coquillettes-Oui Maman ! pour des plats à base de pâte, Walida, Casa Empanadas, 6 am Fried Chicken pour le poulet frit façon KFC, JFK pour les burgers...
Avec son concept de « light franchising », elle souhaite ainsi accompagner les restaurants traditionnels dans leur transition digitale. La collaboration sous licence de marque concerne d’ores et déjà 100 établissements partenaires, l’objectif étant d’atteindre les 500 d’ici la fin de l’année.
NOT SO DARK MISE SUR LA LICENCE DE MARQUE
DESCLOS Cécile 21 juillet, 2021
Partager ce poste
Archiver