L’international, indispensable relais de croissance des groupes d’EHPAD
4 juin, 2015 par
L’international, indispensable relais de croissance des groupes d’EHPAD
BERVILY Elodie


Les groupes français positionnés sur la dépendance ont commencé à se diversifier à l’international au début des années 2000 : Noble Age en Belgique dès 2003, Orpéa en Italie en 2004… Les problématiques sont identiques dans tous les pays européens, des créations de lits sont attendues partout.

La croissance des groupes français à l’étranger reste avant tout l’apanage des deux leaders que sont Korian et Orpéa, ce dernier ayant été le plus dynamique au cours des derniers mois, avec notamment l’acquisition de Senevita en Suisse, de Silver Care en Allemagne et de SeneCura en Autriche. Le 3ème, DomusVi, a pris un retard net à l’international malgré une diversification au Québec en 2007 de DomusVi avant la fusion avec GDP Vendôme.

Trois autres groupes ont des positions significatives en Europe :

•             Maisons de Famille qui gère 24 d’établissements en Italie du nord et 8 en Espagne ;

•             Le Noble Age (6 résidences en Belgique) ;

•             Emera (une résidence en Suisse et 4 en Belgique).

Ces cinq groupes, qui exploitent 608 EHPAD en France fin 2014, possèdent 510 établissements en dehors des frontières. Pour l’instant, le développement à l’international s’est surtout effectué dans les pays européens limitrophes.

Si tous les pays cibles ont en commun d’être vieillissants, la stratégie des groupes est de cibler les régions à fort pouvoir d’achat au sein des pays concernés (région de Madrid, du Léman, Flandres, nord de l’Italie, Nankin, Shangai en Chine…) et de proposer des prestations « haut de gamme » dans des établissements de taille importante.

La croissance à l’international a vraiment démarré à partir de 2010. L’internationalisation des groupes d’EHPAD a été stimulée par le coup d’arrêt donné aux autorisations en France depuis la mise en œuvre de la procédure d’appel à projet en 2010, avec moins de 30 projets de créations d’EHPAD autorisés sur 3 ans entre 2011et 2013. Sur un marché français fermé, les cibles d’acquisitions permettant d’alimenter la croissance externe deviennent rares et chères, avec des prix au lit qui ont pu atteindre 65 KEUR hors immobilier. La croissance hors des frontières est donc indispensable pour ces groupes qui peuvent mettre en avant des moyens financiers importants et un authentique savoir-faire acquis sur le marché national.

L’international, indispensable relais de croissance des groupes d’EHPAD
BERVILY Elodie 4 juin, 2015
Partager ce poste
Archiver