L’HÔTELLERIE EXPLORE DE NOUVEAUX CHEMINS
9 mars, 2021 par
L’HÔTELLERIE EXPLORE DE NOUVEAUX CHEMINS
DESCLOS Cécile


Durement frappés par la crise sanitaire, les hôteliers repensent leur offre pour relancer leur activité.

Même si juridiquement les hôtels ont pu rester ouverts, ceux-ci tournent au ralenti depuis le début de la crise, en particulier à Paris. Sur l’année2020, le taux d’occupation était de 32 % pour l’hôtellerie française, selon MKG Consulting, en recul de 36 points par rapport à 2019. Face à la chute des taux d’occupation, l’urgence de trouver des revenus additionnels pousse l’hôtellerie à se réinventer en empruntant de nouvelles voies.

Work from anywhere

La première voie est celle du « work from anywhere » avec l’accélération du recours au télétravail. Cette tendance devrait s’inscrire durablement dans le « monde d’après », la tentation gagnant en effet les entreprises de réduire leurs coûts immobiliers en faisant évoluer l’environnement de travail et le mode d’accueil des collaborateurs. À ce titre, en alternative au home office, le coworking représente un segment prometteur. Celui-ci a certes fait son entrée dans le secteur hôtelier il y a quelques années déjà – bien avant la pandémie, certains hôteliers proposaient des espaces de travail partagés dans leurs lobbies aujourd’hui conçus comme de véritables lieux de vie –, mais depuis un an, les initiatives se sont multipliées. Par exemple, Best Western a lancé en octobre en France, myWO (pour My Working Space), une marque dédiée au coworking qui se décline en plusieurs formules. La nouveauté chez les hôteliers est également de proposer à la location les chambres inoccupées en tant que bureaux avec des forfaits qui peuvent être fixés à la journée ou à la semaine pour une utilisation entre 9h et 18h. Une dernière déclinaison de l’offre « work from anywhere » des hébergeurs est le workation (contraction de work et vacation) qui allie télétravail et vacances et vise principalement les nomades digitaux à fort pouvoir d’achat. En France, la chaîne Hyatt a ainsi lancé, en septembre dernier, une offre promotionnelle workation pour développer l’activité le week-end : early check-in dès 8h le vendredi, late check-out le dimanche à 18h. De plus, les clients souhaitant arriver dès le jeudi ou prolonger le dimanche soir se voient offrir une réduction de 50 % sur les nuits de jeudi et dimanche.

Long séjour

Une deuxième voie est celle du long séjour pour attirer notamment la clientèle des étudiants avec une solution de dépannage. La chaîne intégrée B&B Hotels a ainsi lancé à la rentrée 2020 une offre destinée aux étudiants à 250 € la semaine. De leur côté, les établissements 25hours proposent des packages long séjour à 999 € par mois.

L’HÔTELLERIE EXPLORE DE NOUVEAUX CHEMINS
DESCLOS Cécile 9 mars, 2021
Partager ce poste
Archiver