LES VENTES DE VÉHICULES ÉLECTRIQUES AU BEAU FIXE
16 avril, 2021 par


Les résultats de ventes du premier trimestre 2021 traduisent la hausse de la demande de voitures électriques. Dans le même temps, les diesels trouvent de moins en moins d’acheteurs.

Le 1er trimestre 2021 vient confirmer l’engouement des Français pour les véhicules électriques. Portés par les aides publiques et le développement des bornes de charge, les hybrides rechargeables et les 100 % électriques ont ainsi représentés 14 % de l’ensemble des ventes sur les 3 premiers mois de l’année, selon les derniers chiffres de AAA Data. Pour mémoire, sur 2020, ils ne pesaient que 11,2 % du marché. Quant aux véhicules hybrides non rechargeables, ils se sont octroyés 16 % des ventes au cours du 1er trimestre 2021, contre seulement 10,2 % en 2020. En tout, 132 226 voitures hybrides et 100 % électriques ont ainsi trouvé preneurs au 1er trimestre dans un marché global de 441 791 véhicules neufs (VN).

Côté constructeurs, dans le 100 % électrique, c’est Renault qui arrive en tête avec 5 900 voitures écoulées sur ces 3 premiers mois de l’année, devant Peugeot (5 840 VN) et le pure player Tesla (5 788 VN). En hybrides rechargeables, la palme revient à Peugeot avec 5 040 VN, suivi de Mercedes (3 988 VN) et de Renault (3 392 VN).

Les diesels en recul

Si les primes à la conversion et les bonus dopent les ventes des véhicules électriques, les malus actuels et à venir, sans parler des contraintes de circulation dans les zones à faibles émissions (ZFE) plombent celles des diesels. Déjà l’année 2020 avait marqué le déclin de cette motorisation avec une part de marché qui était passée, en un an, de 34,1 % à 30,6 %. Une tendance baissière que les 24,4 % de part de marché des 3 premiers mois de l’année ne font que confirmer.

16 avril, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver