LES PROFESSIONNELS DU BATIMENT INQUIETS POUR LEUR AVENIR
Les carnets de commandes des entrepreneurs du bâtiment restent bien garnis en avril. Mais les chefs d'entreprises sont nettement moins optimistes quant à l'évolution de leur activité dans les prochains mois.
25 avril, 2022 par
LES PROFESSIONNELS DU BATIMENT INQUIETS POUR LEUR AVENIR
TIPHANEAUX Sabrina


L’industrie du bâtiment continue de bien se porter. D’après la dernière note de conjoncture de l’Insee, publiée le 21 avril dernier, les entrepreneurs du bâtiment estiment que leurs carnets de commandes leur assurent 8,6 mois de travail. Certes, c’est un peu moins qu’au début de l’année. En février 2022, le carnet de commandes des entreprises représentait 9 mois d’activité, un niveau historiquement haut. Malgré cette baisse, le carnet de commandes dans le bâtiment reste bien supérieur à sa moyenne de longue période, qui est de 5,9 mois.

Pénurie et inflation
Ces chiffres en apparence rassurants masquent une inquiétude grandissante des chefs d’entreprises. Ces derniers sont confrontés à des tensions très fortes sur les matériaux de construction et une explosion des prix, qui mettent à mal leur activité. D’après la même note de conjoncture, 72 % des entreprises du bâtiment rencontrent des obstacles qui freinent leur production. La première difficulté est liée à la pénurie de main-d’œuvre avec 43 % des entrepreneurs, qui déclarent faire face à une insuffisance de personnel. Mais ils sont aussi 39 % à connaître des difficultés d’approvisionnement, une part jamais égalée depuis la création de cette série statistique en 1998, souligne l’Insee. Et la situation n’est pas près de s’améliorer à leurs yeux. L’opinion des chefs d’entreprises sur les perspectives de leur activité dans les trois prochains mois s’est nettement dégradée en avril. Le solde qui la caractérise est tombé à 6, contre 11 en mars. Les professionnels du bâtiment sont aussi nettement plus nombreux que le mois précédent à envisager d’augmenter leurs prix dans les trois prochains mois, alors qu’ils avaient assez peu répercuté les hausses de coûts jusqu’à présent. Un contexte inflationniste qui pourrait bien peser sur la demande de travaux, et conduire entreprises comme particuliers à reporter leurs projets.

Pour aller plus loin, découvrez nos études du secteur BTP-Immobilier
LES PROFESSIONNELS DU BATIMENT INQUIETS POUR LEUR AVENIR
TIPHANEAUX Sabrina 25 avril, 2022
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver