LES PARFUMERIES ONT PERDU 30 % DE LEUR CHIFFRE D’AFFAIRES AU COURS DU 1ER SEMESTRE
18 septembre, 2020 par
LES PARFUMERIES ONT PERDU 30 % DE LEUR CHIFFRE D’AFFAIRES AU COURS DU 1ER SEMESTRE
BERVILY Elodie


La crise sanitaire a fortement mis à mal le secteur de la parfumerie sélective et l’activité post-confinement reste à la peine en raison de la raréfaction des touristes.

Les ventes en parfumerie sélective (enseignes, parfumeries indépendantes et grands magasins) ont été fortement impactées par la crise du coronavirus. Selon le panéliste NPD, le circuit a perdu 30 % de son chiffre d’affaires au cours du 1er semestre 2020 par rapport à la même période l’année dernière, soit un manque à gagner de 376 M€. Les parfums ont un peu mieux résisté que les autres segments avec des ventes en retrait de 27 %, grâce à la reprise des achats pour la fête des Mères et la fête des Pères. Le maquillage a, de son côté, chuté de 38 % et les soins pour le visage et le corps de 31 %. La fermeture des points de vente explique, en grande partie, cette forte baisse. Le chiffre d’affaires des parfumeries a, en effet, chuté de près de 90 % pendant toute la période du confinement. La forte dynamique de la vente en ligne, à +55 % pendant la période, n’a pas permis de compenser la chute de l’activité en magasin. Et après ces deux mois de fermeture, les ventes n’ont pas retrouvé leur niveau habituel. « Entre la réouverture des magasins et fin juin, les ventes ont baissé de 11 % par rapport à la même période l’an passé » détaille Mathilde Lion, experte beauté chez NPD, au magazine LSA. Cette baisse s’explique par la raréfaction des touristes à Paris, avec des ventes dans les parfumeries de la capitale en chute de 38 % entre le déconfinement et fin juin. La région francilienne a, en effet, perdu 14,3 millions de visiteurs au cours des 6 premiers mois de l’année en accueillant 9,4 millions de touristes contre 23,7 millions un an plus tôt, selon le dernier bilan du Comité Régional du Tourisme Paris Île-de-France. En province, la baisse des ventes a été limitée à 5 % sur la période.

LES PARFUMERIES ONT PERDU 30 % DE LEUR CHIFFRE D’AFFAIRES AU COURS DU 1ER SEMESTRE
BERVILY Elodie 18 septembre, 2020
Partager ce poste
Archiver