LES MARCHÉS DU PATRIMOINE REPRÉSENTENT 30 % DE L’ACTIVITÉ DES ARTISANS DU BÂTIMENT
La Capeb lance un site internet pour aider les professionnels du bâtiment à valoriser leur savoir-faire d’excellence et leur rôle crucial dans la préservation du patrimoine français.
5 juillet, 2021 par
LES MARCHÉS DU PATRIMOINE REPRÉSENTENT 30 % DE L’ACTIVITÉ DES ARTISANS DU BÂTIMENT
TIPHANEAUX Sabrina


Châteaux, églises, ponts… La France compte de nombreux sites et monuments exceptionnels par leur intérêt historique, artistique ou architectural. Un patrimoine riche, mais qui a besoin d’être régulièrement entretenu et restauré. Or, ces travaux de réhabilitation représentent un débouché loin d’être négligeable pour les artisans du bâtiment. D’après la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), les marchés du patrimoine comptent pour 30 % dans leur chiffre d’affaires en moyenne.

Pour valoriser ce savoir-faire unique, la confédération a récemment mené plusieurs actions. Parmi elles, le lancement début juin 2021 d’un site internet « Les métiers du patrimoine », offrant de nombreuses sources d’informations et d’actualités sur les marchés patrimoniaux à destination des professionnels du bâtiment.

Ces initiatives doivent permettre aux artisans de capter toutes les opportunités offertes par la restauration du bâti ancien. Et elles sont nombreuses, car l’Exécutif a donné un coup d’accélérateur. En septembre dernier, dans le cadre de son plan de relance, il a débloqué un budget de 614 M€ pour la remise en état du patrimoine français. Sur ce total, 280 M€ sont destinés à la valorisation des métiers d’art et aux savoir-faire d’excellence sur des sites principalement en région et notamment les cathédrales. Les 334 M€ restants visent à aider à la reprise d’activité des grands établissements publics patrimoniaux, comme le musée du Louvre, le château de Versailles et le Centre Pompidou. Une enveloppe conséquente mais qui est à la hauteur de l’enjeu. Alors que la crise sanitaire a lourdement pesé sur les équilibres financiers de ces sites et monuments historiques et limité leur capacité d’investissement, ce budget doit leur permettre de retrouver de l’attractivité, notamment sur la scène internationale.

LES MARCHÉS DU PATRIMOINE REPRÉSENTENT 30 % DE L’ACTIVITÉ DES ARTISANS DU BÂTIMENT
TIPHANEAUX Sabrina 5 juillet, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver