LES GRANDES AMBITIONS DE ZUR ROSE SUR LE MARCHÉ DE LA E-SANTÉ
4 novembre, 2020 par
LES GRANDES AMBITIONS DE ZUR ROSE SUR LE MARCHÉ DE LA E-SANTÉ
CHARRONDIERE Hélène


Le leader européen de la pharmacie en ligne affiche une belle dynamique de croissance, portée par de nombreuses acquisitions et un élargissement continu de son offre de e-services.

C’est un acteur peu connu en France. Pourtant, en un peu plus de 25 ans, ce groupe suisse est devenu le premier opérateur européen de la vente en ligne de produits de santé, grâce notamment à son leadership incontesté en Allemagne. Une position qu’il a acquise en rachetant trois e-pharmacies importantes outre-Rhin (DocMorris en 2012, medpex en 2019 et Apotal en 2020), ce qui lui permet ainsi de contrôler plus de 30 % du marché allemand de la vente en ligne et de disposer d’un portefeuille de plus de 6 millions de clients. Au cours de ces cinq dernières années, le groupe a élargi son implantation à d’autres pays européens : les Pays-Bas dans un premier temps, avec le rachat de la pharmacie en ligne Vitalsana, puis l’Espagne, où il a acquis PromoFarma, et enfin la France, avec la reprise de Doctipharma auprès du groupe Lagardère. Ces deux dernières acquisitions lui permettent d’exploiter la plus grosse place de marché de produits de santé dans les pays d’Europe du sud. La plate-forme espagnole PromoFarma, qui propose un catalogue de quelque 150 000 produits de santé, de soins et d’hygiène, travaille avec près de 1 000 pharmacies et fabricants partenaires, implantés en Espagne bien sûr mais aussi en Italie et en France. Coexistent ainsi au sein de Zur Rose les deux modèles économiques de la e-pharmacie européenne : celui du e-shop, adossé ou non à une pharmacie d’officine en dur, et celui de la market place, ouvert aux pharmaciens et fabricants qui souhaitent développer leur propre activité de e-commerce.

Créer un écosystème large de services de e-santé
La vente en ligne n’est pas la seule activité développée par le groupe suisse. Dès le début des années 2000, il s’est diversifié vers des services à valeur ajoutée, anticipant le virage ambulatoire des systèmes de santé et la nécessaire structuration des parcours de soins. Objectif : proposer aux médecins, aux pharmaciens et aux patients un large éventail de e-services destinés à optimiser la gestion des soins et proposer un parcours patient/client 100 % numérique. Zur Rose investit ainsi dans la télémédecine (rachat de TeleClinic en Allemagne), la e-prescription (qui doit se généraliser en Allemagne à partir de 2022), la livraison de médicaments et autres produits de santé à domicile (un service proposé en Suisse dès 2001), le télésuivi (avec l’assistant de médication Medi+) et la PDA (service Dailymed).

Créé en 1993, le groupe revendique aujourd’hui 10 millions de clients et a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires consolidé de plus de 1 468 M€ (1 569 MCHF), en progression de 17 % par an en moyenne depuis 2015. Et il ne compte pas s’arrêter là. Malgré le contexte sanitaire et la crise économique, il garde le cap et entend bien poursuivre ses acquisitions sur le continent européen.
 

Evolution du CA consolidé du groupe Zur Rose depuis 2015
(millions de francs suisses) -
Source : rapport d'activité


Pour aller plus loin sur le secteur des e-pharmacies et la vente en ligne de produits de santé, découvrez notre étude : La dynamique des e-pharmacies en France et en Europe

LES GRANDES AMBITIONS DE ZUR ROSE SUR LE MARCHÉ DE LA E-SANTÉ
CHARRONDIERE Hélène 4 novembre, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver