LES ARTISANS DE LA MÉTALLERIE ET MENUISERIE SE CONNECTENT
22 juin, 2020 par
LES ARTISANS DE LA MÉTALLERIE ET MENUISERIE SE CONNECTENT
TIPHANEAUX Sabrina


Le digital s’impose progressivement dans le secteur des portes et fenêtres, selon une étude menée par ÉquipBaie-Metalexpo. Même si quelques retards restent à combler.

Alors que le BTP accélère sa transition numérique, où en sont les artisans du bâtiment dans leur pratique du digital ? ÉquipBaie-Metalexpo a fait le point sur le secteur de la baie et menuiserie (fenêtres, portes, portail…), dans une étude réalisée entre le 15 mars et le 7 avril 2020. L’organisateur d’évènements a interrogé un panel d’artisans ayant visité les salons ÉquipBaie en 2018 et le Mondial du Bâtiment en 2019. L’échantillon est constitué à 79 % d’indépendants, n’appartenant à aucun réseau. 84 % interviennent sur des chantiers en habitat individuel, et 76 % sur des projets de rénovation.
Premier enseignement de l’étude, les menuisiers, métalliers et storistes sont largement passés à l’ère de la communication digitale. Plus des deux tiers d’entre eux (68,5 %) possèdent un site internet. Ils sont même plus nombreux encore (78 %) à utiliser les réseaux sociaux. 58 % des artisans interrogés utilisent Facebook, 44 % LinkedIn, 22 % Instagram et 14 % YouTube. Twitter est marginal et n’est utilisé que par 5 % des répondants.

Passage à la maison connectée

En matière d’équipement, là encore, le secteur de l’artisanat n’a pas à rougir. 83 % des répondants possèdent un ordinateur portable et presqu’autant (82,5 %) un smartphone. Un peu plus de la moitié est équipée en ordinateur fixe. En revanche, seulement 37,5 % travaillent sur tablette. Mais la plupart cumulent plusieurs équipements puisqu’en moyenne, chaque artisan possède 2,6 appareils.
Ils sont également nombreux à avoir pris le virage des solutions autonomes et connectées. 87 % affirment être capables de répondre aux demandes d’automatisation de leurs clients, tout équipement confondu. Dans le détail, 46 % disent pouvoir répondre à ce type de demande sur les portails, 44 % sur les volets et 30 % sur les stores. En revanche, seulement 19 % des artisans déclarent pouvoir répondre aux demandes d’automatisation sur les portes et 11 % sur les fenêtres. Une petite majorité seulement (54 %) réalisent eux-mêmes les prestations quand 46 % font appel à un sous-traitant ou un partenaire.

BIM et réalité virtuelle à la traîne

L’étude pointe également du doigt un retard des artisans de la menuiserie dans l’utilisation du BIM et de la réalité virtuelle. Seuls 15 % d’entre eux utilisent une solution de BIM (Building information modeling) pour leur chantier et 4 % des outils de réalité virtuelle, notamment des lunettes 3D.
Des résultats qui montrent que les menuisiers, métalliers et storistes ont largement pris le tournant du digital, même si tout n’est pas encore fait. Ce n’est donc pas un hasard si le salon Équipbaie-Métalexpo, qui aura lieu en novembre prochain, a choisi pour thème cette année « L’avenir des métiers et le digital »

LES ARTISANS DE LA MÉTALLERIE ET MENUISERIE SE CONNECTENT
TIPHANEAUX Sabrina 22 juin, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver