LES ACTEURS DU BURGER TOUJOURS EN PLEINE ÉBULLITION
20 décembre, 2016 par
LES ACTEURS DU BURGER TOUJOURS EN PLEINE ÉBULLITION
Les Echos Etudes


Les acteurs du marché du burger se montrent particulièrement actifs et ambitieux en cette fin d’année 2016 : ouvertures, emplois, levée de fonds, innovations…Côté burgers gourmets, les enseignes sont en pleine effervescence face à la burgermania des Français L’appétence des consommateurs français pour les burgers gourmet attise les convoitises des chaînes américaines. Après Bercy, Five Guy’s vient d’ouvrir son deuxième restaurant en France sur les Champs-Élysées. Avec une surface de 1 200 m2, il s’agit de son plus grand restaurant au monde. Et témoigne des ambitions de la chaîne américaine sur le marché français avec un objectif de 40 établissements en 3 ans. Son concurrent américain, Steak’n Shake, avec un plan de croissance particulièrement ambitieux de 200 ouvertures prévues en cinq ans en Europe, cherche à se démarquer par un positionnement prix plus attractif. Face à la force de frappe industrielle et marketing des chaînes américaines, les jeunes acteurs français au positionnement très premium défendent bien leurs positions. L’enseigne lyonnaise King Marcel, créée en 2013, vient de lever 1,3 M€ auprès de deux fonds Calao Finance et CM-CIC Capital Privé. Elle projette de faire passer son chiffre d’affaires de 3 millions d’euros en 2016 à 18 millions d’euros en 2020. Paris New York (PNY pour les initiés !) devrait aussi procéder à une levée de fonds de 3 millions d’euros et ambitionne d’atteindre un chiffre d’affaires 20 millions d’euros d’ici 5 ans. Et côté innovation, notons son burger spécial Noël au foie gras de canard ! Quant à 231 East Street, il va étendre son parc à 23 établissements avec l’ouverture de 4 restaurants sur décembre-janvier.

Côté fast-food classique, Burger King cherche à réduire l’écart avec McDonald’s

Burger King, qui détient 85 établissements à date en France, table sur 600 établissements Burger King dans l’hexagone en 2020 pour un volume d’affaires sous enseigne de 2 milliards d’euros. Et ce notamment grâce à la reprise des 400 Quick fin 2015 dont environ 330 passeront sous enseigne Burger King d’ici 2020. Outre un programme de 70-80 conversions de Quick par an, il est prévu 30 à 40 ouvertures par an sur 2017-2020. Ce plan d’expansion s’accompagne de la création de 20 000 emplois CDI d’ici 2020 (4 500 créés en 2016, 6 500 en 2017). Quant à McDonald’s, loin devant Burger King avec ses 1 384 établissements, il a ouvert 45 nouveaux restaurants en 2016, ce qui correspond à 200 millions d’euros investis et ce qui a permis de recruter 2 500 personnes en CDI dont 80 % en temps partiel. Il se qualifie comme « premier recruteur des jeunes en France ».

LES ACTEURS DU BURGER TOUJOURS EN PLEINE ÉBULLITION
Les Echos Etudes 20 décembre, 2016
Partager ce poste
Archiver