LES 5 PROPOSITIONS DU SYNDICAT EGF-BTP POUR RELANCER LA CONSTRUCTION
15 juin, 2020 par
LES 5 PROPOSITIONS DU SYNDICAT EGF-BTP POUR RELANCER LA CONSTRUCTION
TIPHANEAUX Sabrina


De l’allègement de la pression fiscale au développement de l’écoconstruction… EGF-BTP propose un plan en 5 actes pour permettre aux entreprises générales du bâtiment de rebondir.

Face à l’urgence de redresser un secteur du bâtiment lourdement fragilisé par la pandémie du coronavirus, EGF-BTP, le syndicat des Entreprises Générales de France du BTP, a dressé la liste des mesures prioritaires à adopter selon lui.

Allègement de la fiscalité

La première des actions à mener serait, selon le communiqué publié le 8 juin dernier, de préserver la trésorerie des entreprises et d’alléger la pression fiscale. EGF-BTP préconise notamment de limiter à 30 % le montant des avances pour les marchés publics en cours et nouveaux jusqu’au 31 décembre 2021 et d’augmenter, autant que possible, les avances de démarrage pour les marchés privés. Du côté de la fiscalité, le syndicat suggère de reporter la suppression progressive du Gazole Non Routier (GNR) au 1er janvier 2021, d’allonger la durée d’amortissement de certains équipements et d’annuler, plutôt que simplement reporter, les charges fiscales et sociales.

Création d’une commission de médiation

Pour faciliter le redémarrage des chantiers, EGF-BTP insiste aussi pour qu’il n’y ait pas de contraintes supplémentaires au guide de sécurité sanitaire de l’OPPBTP et juge opportune la mise en place d’une commission de médiation en charge des litiges liés aux conditions de reprise d’activité sur les chantiers.

Augmentation du temps de travail

Le syndicat plaide également pour un allongement de la durée maximale de travail et pour une réduction de la durée du repos minimum quotidien ou, a minima, pour une autorisation des entreprises du bâtiment à travailler le dimanche. Toujours dans le même esprit, il souhaite désocialiser et défiscaliser toutes les heures supplémentaires réalisées jusqu’au 31 décembre 2020 et propose d’autoriser les salariés à épargner sur leur compte-épargne-temps jusqu’à 2 semaines de congés payés (au lieu d’1 maximum).

Soutien à la construction résidentielle

Mais le redressement de la filière ne pourra se faire sans un soutien à la construction neuve. Sur ce point, EGF-BTP demande la prolongation de 12 mois du dispositif Pinel et un abaissement temporaire du taux de TVA à 5,5 % pour certains candidats à l’accession à la propriété. Parallèlement, le syndicat souhaite un assouplissement des conditions de crédits octroyés par les banques aux ménages, lesquelles avaient été récemment durcies suite aux préconisations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF).

Relance verte

Autre volet du plan proposé : capitaliser sur la relance verte, via la mise en place notamment d’une fiscalité incitative pour promouvoir la construction bas carbone et inciter les maîtres d’ouvrage à se saisir du « permis d’expérimenter » pour travailler sur les éco-matériaux et la réduction des coûts de construction. Sont mentionnées également, parmi les mesures préconisées, la réhabilitation des friches et la possibilité de lancer des projets en dissociant le foncier du bâti.
Les professionnels du bâtiment seront-ils entendus ? Si toutes ces propositions ne pourront être adoptées, le gouvernement pourrait bien amplifier son soutien au secteur du BTP pour accélérer la reprise économique.

LES 5 PROPOSITIONS DU SYNDICAT EGF-BTP POUR RELANCER LA CONSTRUCTION
TIPHANEAUX Sabrina 15 juin, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver