L’EMPLOI SALARIÉ AURAIT DE NOUVEAU PROGRESSÉ EN 2019 DANS LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE
5 février, 2020 par
L’EMPLOI SALARIÉ AURAIT DE NOUVEAU PROGRESSÉ EN 2019 DANS LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE
MEZIANI Hélène


Malgré des difficultés croissantes de recrutement, l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les Transports et la Logistique estime que les effectifs salariés sont restés bien orientés l’année dernière.

Les chiffres ne sont pas encore définitifs, mais les estimations de l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les Transports et la Logistique (OPTL) pointent vers une nouvelle année dynamique pour les effectifs salariés du secteur. Ceux-ci auraient progressé de 2,7 %, pour atteindre environ 746 600 personnes (soit une hausse de 19 500 salariés). La croissance a été plus importante dans le transport routier de marchandises (TRM) et les activités auxiliaires même si elle a ralenti.

Il faut dire que l’enquête de l’AFT (association pour le développement de la formation dans le transport) au 1er semestre 2019 indiquait que le nombre d’établissements ayant des projets de recrutement, en création de postes ou en renouvellement, était en hausse de 7 % (53 % des établissements de la branche prévoyaient de recruter). Les secteurs du transport routier de voyageurs (TRV) et du déménagement étaient particulièrement concernés : respectivement 63 % et 62 % des établissements avaient des projets de recrutement pour 2019. Les plus importantes hausses étaient observées chez les prestataires logistiques ainsi que dans le déménagement, même si la majorité des projets de recrutement concernaient la conduite pour le TRM. Plus largement, les métiers de conduite constituaient la principale famille de postes recherchée : conducteurs poids lourds (68 % des projets en TRM), les conducteurs de véhicules de plus de 9 places (90 % pour le TRV) et ambulanciers (50 % des projets du transport sanitaire).

La croissance des effectifs a néanmoins été freinée par les difficultés de recrutement rencontrées par 51 % des entreprises interrogées par l’OPTL, en particulier dans le TRV (68 %), dans le déménagement (65 %) et dans le transport sanitaire (64 %). L’enquête « Besoins en main d’œuvre (BMO) » de Pôle emploi montre également que les difficultés de recrutement sont élevées dans la branche des transports et de la logistique et ont augmenté entre 2018 et 2019 pour quasiment tous les métiers. Les projets de recrutement jugés les plus difficiles, en 2019, concernent les postes les plus recherchés par les entreprises : les conducteurs routiers (76 %), les conducteurs de véhicules légers, comme les conducteurs de taxis ou les ambulanciers par exemple (64 %), ou encore les conducteurs et livreurs sur courte distance (64 %).

L’EMPLOI SALARIÉ AURAIT DE NOUVEAU PROGRESSÉ EN 2019 DANS LE TRANSPORT ET LA LOGISTIQUE
MEZIANI Hélène 5 février, 2020
Partager ce poste
Archiver