LE TOURISME DURABLE GAGNE DU TERRAIN
27 avril, 2021 par
LE TOURISME DURABLE GAGNE DU TERRAIN
DESCLOS Cécile


La crise sanitaire a renforcé la conscience écologique des voyageurs. Le tourisme durable s’ancre progressivement dans les desiderata des Français.

Les voyageurs veulent des séjours plus durables. Cette tendance est confirmée par deux études récentes, celle de la plate-forme Booking.com(1) et celle menée par l’Ifop pour les Rencontres du Tourisme Durable(2). Tour d’horizon des principaux enseignements des résultats de ces deux enquêtes.

L’effet amplificateur de la crise sanitaire

Pour 61 % des Français (Ifop), la préservation de la nature et de l’environnement constituent des préoccupations plus fortes qu’avant le début de la crise sanitaire.

L’impact sur l’économie et les communautés locales

Un tourisme responsable signifie pour les Français, à la fois, de préserver les communautés d’accueil et de contribuer à l’économie locale. Ainsi, voyager de manière responsable implique pour 68 % des Français (Ifop) le respect du mode de vie des habitants locaux. Et 71 % des répondants (Booking.com) souhaitent que l’argent dépensé pendant leur séjour soit réinjecté dans l’économie locale de leur destination.

La propension à payer plus est importante, mais pas majoritaire

Selon l’Ifop, 44 % des Français sont prêts à payer leur séjour plus cher dans sa globalité pour voyager de manière respectueuse de l’environnement. Et concernant l’hébergement et le moyen de transport, 40 % sont disposés à débourser une somme plus importante pour une alternative durable.

Un transport et un hébergement plus durables

Une majorité (55 %) de Français (Ifop) sont disposés à choisir un vol ou une destination de voyage en fonction du taux d’émission de carbone des avions. Et, deux tiers des voyageurs français (Booking.com) souhaitent effectuer un séjour dans un hébergement durable au moins une fois.

Lutte contre le tourisme de masse

La lutte contre le flot de visiteurs est une question centrale sur laquelle les Français sont prêts à s’engager. 88 % des Français (Ifop) sont favorables à l’instauration de quotas ou de restriction de visites de certains sites emblématiques afin de préserver l’environnement. Et, côté actions concrètes (Booking.com), 58 % des Français envisagent de se tenir à distance des attractions touristiques très fréquentées, 40 % éviteront tout déplacement pendant la haute saison et 46 % des sondés opteront pour une destination alternative afin de ne pas contribuer au tourisme de masse.

Le rôle central des professionnels du tourisme

85 % des répondants (Ifop) estiment que les plates-formes dédiées aux voyages devraient proposer une sélection spécifique de séjours « responsables » et respectueux de l’environnement. Et 80 % (Ifop) des sondés déclarent que c’est avant tout le rôle des professionnels du tourisme de s’occuper de la réduction des impacts de leurs activités sur l’environnement.

(1) Sondages réalisés en ligne par Booking.com en juillet 2020 (20 934 personnes dont 996 en France) et mars 2021 (29 349 personnes dont 1 000 en France) (2) Enquête menée en ligne auprès d’un échantillon 1 009 personnes, représentatif de la population française en mars 2021

LE TOURISME DURABLE GAGNE DU TERRAIN
DESCLOS Cécile 27 avril, 2021
Partager ce poste
Archiver