LE SECTEUR HCR FACE A L'IMPACT DE L'INFLATION
Le secteur n'est pas épargné par le retour en force de l'inflation. Les professionnels sont pris en étau entre le besoin de préserver leurs marges et la volonté de ne pas proposer une addition trop salée à leurs clients dont le pouvoir d'achat s'érode.
17 mai, 2022 par
LE SECTEUR HCR FACE A L'IMPACT DE L'INFLATION
DESCLOS Cécile


Après l’étau sanitaire, le secteur de l’hôtellerie-restauration est confronté à l’étau de l’inflation, les matières premières et l’énergie représentant des postes de dépenses conséquents pour les professionnels. À ce titre, l’explosion des coûts des matières premières et de l’énergie a induit une hausse des tarifications du côté de leurs fournisseurs. Le cabinet Food Service Vision indique ainsi que la hausse des tarifs généraux des distributeurs CHD s’est établie à 10,6 % au cours du 1er trimestre 2022. En parallèle, les professionnels sont également confrontés à la revalorisation des salaires actée pour pallier la pénurie de main d’œuvre et qui se matérialise par une augmentation moyenne de 16,3 % applicable depuis le 1er avril. En conséquence, avec des marges sous pression, la situation devient complexe pour les professionnels qui réfléchissent à une répercussion, au moins partielle, de cette flambée des coûts sur les prix dans les restaurants. Mais avec l’érosion du pouvoir d’achat des ménages, cette décision est difficile à prendre.

L’avis des professionnels du secteur
Dans ce contexte, trois enquêtes ont été récemment réalisées auprès des professionnels du secteur pour mesurer l’impact de la flambée des coûts sur leur activité et les répercussions sur les tarifs dans les établissements. La première enquête est celle de la CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) publiée fin mars et menée auprès de dirigeants de TPE-PME et dont les résultats concernant spécifiquement les professionnels de l’hôtellerie-restauration ont été dévoilés par l’Umih. Cette enquête souligne l’inquiétude des chefs d’entreprise de l’hôtellerie-restauration à l’égard de la hausse des prix de l’énergie et des carburants. À ce titre, 82 % des chefs d’entreprise du secteur interrogés ressentent fortement la hausse des prix de l’énergie (hors carburant) qui est devenue la principale préoccupation pour 31 % d’entre eux, devant les matières premières pour 28 % et les difficultés de recrutement pour 20 %. En conséquence, 87 % des dirigeants du secteur estiment que leurs marges vont être fortement impactées. Pour autant, seulement 25 % ont pris la décision d’augmenter les prix de vente.

Une deuxième enquête, menée par CHD Expert pour le GNI, indique un impact plus important sur l’addition avec 40 % des professionnels interrogés qui ont déjà augmenté leurs prix et 45 % qui envisagent de le faire dans les 3 prochains mois.

Enfin, l’étude menée par The Fork en avril 2022 auprès de 321 restaurants partenaires, confirme que 91 % des restaurateurs déclarent subir l’impact de l’inflation sur leur activité. Il en découle que 68 % des restaurateurs ont ou envisageraient de changer leur carte pour pallier l’augmentation du coût de certains produits. Par ailleurs, 39 % ont ou vont changer de fournisseurs pour des alternatives plus locales afin d’assurer leurs stocks et de limiter les coûts, et 32 % réfléchissent également à cette solution.

Pour aller loin, découvrez nos études des secteurs distribution et économie.
LE SECTEUR HCR FACE A L'IMPACT DE L'INFLATION
DESCLOS Cécile 17 mai, 2022
Partager ce poste
Archiver