LE PROJET D’EXTENSION DE L’AÉROPORT DE ROISSY FINALEMENT ABANDONNÉ
25 février, 2021 par
LE PROJET D’EXTENSION DE L’AÉROPORT DE ROISSY FINALEMENT ABANDONNÉ
MEZIANI Hélène


Le gouvernement a considéré que le projet de construction d’un nouveau terminal n’était plus en cohérence avec les objectifs de lutte contre le changement climatique.

Après Notre-Dame-des-Landes, c’est aujourd’hui l’extension de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle qui est abandonnée. Un quatrième terminal était prévu, accroissant la capacité de l’aéroport de 40 millions de passagers. Sa construction devait initialement débuter en juillet 2021 (une date déjà repoussée d’un an l’année dernière) pour une inauguration partielle en 2024 et un achèvement en 2037. Un projet colossal qui devait représenter un investissement de 7 à 10 milliards d’euros. À lui seul, le terminal devait pouvoir accueillir autant de passagers que l’aéroport d’Orly.

Le projet faisait déjà l’objet d’une opposition importante des associations environnementales et de certains élus locaux. L’Autorité environnementale avait également été critique dans l’évaluation du projet en l’état, jugeant en juillet 2019 que « l’équation à résoudre » entre augmentation des vols, de la circulation routière et respect des objectifs internationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre n’était « pas décrite, ni posée de manière complète ».

Alors que le transport aérien est fortement touché par la crise sanitaire et que les projections d’évolution du trafic devront certainement être revues à la baisse, le gouvernement a finalement tranché en faveur de l’abandon de ce projet, ne fermant toutefois pas la porte à une augmentation des capacités de Roissy. Celle-ci devra néanmoins ne pas accroître les émissions de gaz à effet de serre et l’emprise actuelle de l’aéroport pour ne pas augmenter l’artificialisation des sols. Cette annonce s’inscrit dans la lignée du projet de loi « Climat et Résilience » déposé par le gouvernement et qui prévoit l’encadrement des créations et extensions d’aéroports à partir de 2022. Ceux-ci ne pourront être déclarés d’utilité publique s’ils ont pour conséquence une augmentation nette des émissions de gaz à effet de serre.

LE PROJET D’EXTENSION DE L’AÉROPORT DE ROISSY FINALEMENT ABANDONNÉ
MEZIANI Hélène 25 février, 2021
Partager ce poste
Archiver