LE MARCHÉ DU JARDIN S’EFFONDRE
7 mai, 2020 par
LE MARCHÉ DU JARDIN S’EFFONDRE
BERVILY Elodie


Avec un chiffre d’affaires en hausse de 3,5 % en 2019, le marché du jardin a réalisé l’une de ses meilleures performances de ces 10 dernières années. Mais la crise du coronavirus a stoppé brutalement cette belle dynamique.

Sur sa lancée d’une année 2019 au top de sa forme, le marché du jardin a débuté 2020 sous de très bons auspices, avec une hausse de 27 % de son chiffre d’affaires en janvier. Mais la mise en place des mesures de confinement de la population liées à la pandémie de Covid-19 à partir du 16 mars a stoppé net cette progression. Alors que 90 % des distributeurs ont été contraints de fermer totalement ou partiellement leurs portes, le chiffre d’affaires du marché s’est effondré de 54 % en mars, tous circuits confondus. « Alors qu’il confirmait d’année en année sa belle progression, le marché du jardin traverse un choc historique. Les semaines à venir vont être décisives pour la profession. C’est pour cela que notre association est pleinement mobilisée pour agir conjointement avec les autres organismes de la profession pour sauver ce qui peut l’être de la saison et, surtout, mettre en place des stratégies de sortie de crise pour rebondir du mieux possible » indique Nicolas Toran, Vice-Président de Promojardin-Prom’animal dans un communiqué.

Un marché de près de 8 milliards d’euros

Un rattrapage semble désormais difficile, même si la météo ensoleillée de ce printemps et les mesures de déconfinement peuvent conduire les consommateurs à investir plus que jamais dans leur jardin et autres espaces extérieurs. Car ce contexte sanitaire inédit n’a fait que renforcer l’envie de verdure des Français et leur quête de nature.
Rappelons que, selon les chiffres que viennent de communiquer Promojardin-Prom’animal et Les Échos Études, le secteur du jardin a réalisé en 2019 l’une de leurs meilleures performances des 10 derniers exercices, avec un chiffre d’affaires en hausse de 3,5 %, à près de 8 Md€. Du côté des circuits de distribution, 2019 a été marquée par la percée toujours rapide du e-commerce et le retour sur le devant de la scène des enseignes de bricolage, qui ont profité du rebond des ventes des produits pour l’aménagement extérieur. Les spécialistes du jardin, de leur côté, ont enregistré une hausse de 3,6 % pour les jardineries et de 2,7 % pour les Lisas (libres-services agricoles).

LE MARCHÉ DU JARDIN S’EFFONDRE
BERVILY Elodie 7 mai, 2020
Partager ce poste
Archiver