LE MARCHÉ DES VÉHICULES NEUFS BOUCLE LE MOIS DE JUILLET EN GRANDE FORME !
10 septembre, 2018 par
LE MARCHÉ DES VÉHICULES NEUFS BOUCLE LE MOIS DE JUILLET EN GRANDE FORME !
KIM Sun


Aidés par leurs ventes « tactiques », les constructeurs étrangers ont gagné du terrain sur les marques françaises.
En juillet, le soleil était au rendez-vous dans les concessions françaises ! Les distributeurs ont vendu 175 397 véhicules neufs en un mois selon le baromètre de l’Argus, un chiffre en hausse de 8,1 % à nombre de jours ouvrés comparables, par rapport à juillet 2017 (+18,9 % en brut, non corrigé des effets calendaires). Le marché clôture ainsi les 7 premiers mois de l’année sur une hausse de 6,3 %, gagnant près de 2 points de croissance par rapport au bilan à fin juin (+4,7 %).
L’envolée des ventes sur le mois de juillet est surtout le fait des constructeurs étrangers. Certaines marques ont même connu des progressions fulgurantes à l’image de Fiat, dont les ventes ont bondi de 61 % en brut en juillet, Nissan (+48 %), Seat (+42 %) ou encore Toyota (+32 %).
Du côté des labels tricolores, la tendance est moins euphorique. Peugeot (+15,7 %), Renault (+14,8 %) et Citroën (+13,2 %) enregistrent des performances en-dessous du marché. Seules les ventes de DS explosent (+49,6 %), portées par le succès de son nouveau SUV DS7. En cumul sur les 7 premiers mois, les marques françaises ne représentent plus que 48,2 % du marché, cédant un peu de terrain à leurs concurrentes étrangères.
Mais à y regarder de plus près, les ventes « tactiques » (ventes à loueurs de courte durée et à concessionnaires pour gonfler les résultats) ne sont pas totalement étrangères à cette différence de performance. Elles atteignent, par exemple, 45 % des ventes de Fiat et 49 % de celles de Nissan. Les constructeurs français ont, eux, été beaucoup plus sages en matière de ventes tactiques. Elles n’ont représenté que 29 % des ventes de Citroën, 28 % pour Peugeot, 21 % pour Renault et même 12 % pour Dacia !
Au global, la part des ventes tactiques a reculé en juillet, signe que le marché serait en voie d’assainissement. Elles n’ont représenté que 27 % des véhicules écoulés sur le mois permettant aux ventes « saines » de remonter à 68,2 % dans la part des ventes totales sur les 7 premiers mois de l’année, alors qu’elle était de 67,5 % à fin juin 2018.

Pour en savoir plus 

LE MARCHÉ DES VÉHICULES NEUFS BOUCLE LE MOIS DE JUILLET EN GRANDE FORME !
KIM Sun 10 septembre, 2018
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver