LE MARCHÉ DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION RETROUVE SON NIVEAU D’AVANT-CRISE
La demande en matériaux de construction connaît un fort rebond depuis le début de l’année. Sur les 4 premiers mois, la production de granulats et béton prêt à l’emploi dépasse très nettement sa moyenne des 10 dernières années.
21 juin, 2021 par
LE MARCHÉ DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION RETROUVE SON NIVEAU D’AVANT-CRISE
TIPHANEAUX Sabrina


Le secteur de la construction sent enfin souffler le vent de la reprise. Sur les 3 mois de février à avril 2021, le nombre de logements mis en chantier a bondi de 7,6 %, par rapport aux 3 mois précédents, alors que les délivrances de permis de construire ont fortement ralenti leur chute (-1,5 %). Du côté des travaux publics, l’éclaircie se confirme aussi. Sur les mêmes 3 mois de février à avril, les facturations ont grimpé de +8,3 % par rapport aux 3 mois précédents.

Premier marché à bénéficier de cette embellie, le secteur des matériaux de construction retrouve, lui aussi, des couleurs. Mise à mal par l’arrêt de nombreux chantiers pendant le premier confinement, la demande repart très fortement depuis le début de l’année, selon la dernière lettre de conjoncture de l’Unicem, l’Union nationale des activités de carrières et matériaux de construction. En avril, la production de granulats affiche une croissance exceptionnelle de 161,5 %, par rapport à un mois d’avril 2020 paralysé par la crise sanitaire, et de 230 % pour le béton prêt à l’emploi (BPE).

La comparaison avec 2019, avant la période Covid, témoigne encore davantage du dynamisme de l’activité. Toujours pour le mois d’avril, la production de granulats a été supérieure de 4,7 % à son niveau d’avril 2019 et de 10,7 % à la moyenne des 10 dernières années sur la même période. Les livraisons de béton prêt à l’emploi étaient, elles, supérieures de 2,1 % à leur volume d’il y a deux ans, avant la crise du Covid-19, et supérieures de 15,6 % à la moyenne des 10 dernières années.

En cumul depuis janvier, la production de granulats ressort en hausse de 1,4 % par rapport à la même période 2 ans plus tôt, et même de 7 %, comparé à la moyenne de ces 10 dernières années. Du côté du BPE, l’activité est stable par rapport aux 4 premiers mois de 2019 (-0,3 %) et dépasse de 13 % la moyenne des 10 dernières années. L’Unicem se dit optimiste pour les mois à venir. Les carnets de commandes assurent désormais 9 mois de travaux aux professionnels du bâtiment, dont 10 mois dans le gros œuvre, soit un point haut jamais atteint. Seule ombre au tableau, les difficultés d’approvisionnement en matières premières qui persistent, et qui pèsent sur l’activité du secteur.

LE MARCHÉ DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION RETROUVE SON NIVEAU D’AVANT-CRISE
TIPHANEAUX Sabrina 21 juin, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver