Le déficit commercial de la France au plus haut
18 avril, 2016 par
Le déficit commercial de la France au plus haut
Les Echos Etudes


La compétitivité de la France loin de s’améliorer malgré la faiblesse du prix du pétrole.

Vous le savez : la France est régulièrement pointée du doigt pour la faible capacité de ses entreprises à exporter, c’est-à-dire à vendre aux entreprises et consommateurs étrangers ce qu’elles produisent. Et les choses ne semblent pas s’arranger. En effet, selon les Douanes, le déficit commercial de vente de biens a atteint 5,2 milliards d’euros au mois de février dernier. Le plus mauvais solde mensuel depuis août 2014, mois au cours duquel pourtant le baril de pétrole valait 100 € alors qu’il a fondu depuis comme neige au soleil aux alentours des 40 €, diminuant considérablement notre facture énergétique en provenance des pays étrangers et notamment des pays du Golf. Sur 12 mois cumulés, le déficit commercial de notre pays atteint 47,5 milliards.

Alors, pourquoi un si mauvais score alors que la reprise économique, même si elle a été de faible amplitude, aurait pu laisser espérer au moins un léger mieux ? Parce que les exportations ont plafonné pendant que les importations profitaient de la reprise. Autrement dit, les ménages ont utilisé leur surcroît de pouvoir d’achat pour acheter un smartphone asiatique ou américain et un écran plat coréen dernière génération plutôt qu’une voiture de marque Peugeot ou Renault. La reprise économique a donc contribué à creuser le déficit extérieur ! Un mouvement qui devrait se poursuivre pendant toute l’année, apportant la preuve que la compétitivité de la France est encore loin de s’améliorer.

Le déficit commercial de la France au plus haut
Les Echos Etudes 18 avril, 2016
Partager ce poste
Archiver