LE COMBINÉ RAIL-ROUTE RENFORCÉ PAR LA CRISE ?
16 juillet, 2020 par
LE COMBINÉ RAIL-ROUTE RENFORCÉ PAR LA CRISE ?
MEZIANI Hélène


Le secteur est parvenu à gagner des clients pendant le confinement et à améliorer sa qualité de service.

Le GNTC (Groupement national des transports combinés) a fait un état des lieux chiffré de la situation du transport combiné rail/route post-confinement à l’occasion de la Journée Ferroviaire de la SITL (Semaine de l’innovation Transport & Logistique) le 24 juin dernier. Et l’optimisme est de mise compte tenu des bons résultats des enquêtes de satisfaction auprès des chargeurs interrogés. Le groupement a ainsi indiqué que le taux de satisfaction concernant la qualité de service avait atteint 98 % pendant la période (chiffres cités par Actu Transport Logistique). Certes, le secteur a bénéficié d’un contexte particulier : réduction forte du trafic ferroviaire passager permettant de donner la priorité au fret et absence de plages travaux. Un contexte qui ne devrait, on l’espère, ne pas se reproduire. Mais il faut noter que le niveau de satisfaction des chargeurs avait déjà progressé en 2019 et que ces derniers voyaient le rail-route, avec le rail-fleuve, comme le domaine du combiné ayant les meilleures perspectives de développement.

Alors que le combiné rail-route est parvenu à gagner des clients pendant le confinement, notamment dans l’e-commerce, l’enjeu va désormais être de maintenir le niveau de services dans des « conditions normales », tout en montant progressivement en charge. Un effort qui sera notamment soutenu par la coalition 4F qui a récemment présenté un plan de soutien et de développement du fret ferroviaire au gouvernement, envisageant un triplement du transport ferroviaire combiné à l’horizon 2030

LE COMBINÉ RAIL-ROUTE RENFORCÉ PAR LA CRISE ?
MEZIANI Hélène 16 juillet, 2020
Partager ce poste
Archiver