JARDINERIES ET ANIMALERIES : UNE ACTIVITÉ EN HAUSSE MALGRÉ LA CRISE
12 février, 2021 par
JARDINERIES ET ANIMALERIES : UNE ACTIVITÉ EN HAUSSE MALGRÉ LA CRISE
BERVILY Elodie


Les professionnels du secteur ont réussi à rattraper le retard accumulé pendant la fermeture de leurs magasins. Ils terminent ainsi l’année en croissance.

Selon le dernier bilan de la Fédération des Jardineries et Animaleries de France, le secteur a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 1,1 % en 2020. Une belle performance dans un contexte de crise sanitaire tout à fait inédit. Les professionnels de la jardinerie et de l’animalerie ont, en effet, subi trois mois de fermeture totale ou partielle de leurs points de vente au cours de l’exercice 2020. Pendant le premier confinement, le secteur a ainsi connu un recul brutal de son activité avec un chiffre d’affaires en chute de 62 % en mars et de 39 % en avril en raison de la fermeture des magasins au plus haut de leur saison. Entre les deux confinements, de juin à octobre, les ventes ont retrouvé de la vigueur grâce à un regain de consommation des ménages français en quête de nature et de vert. Mais cette dynamique a été coupée net dans son élan lors du confinement de novembre qui a eu lieu au deuxième temps fort de l’année pour la profession. L’activité a alors chuté de 11 %. Le secteur a néanmoins enregistré une forte progression de 12,5 % au second semestre qui a permis de rattraper le retard des 6 premiers mois de l’année.

« Grâce aux Français qui ont retrouvé ou découvert le plaisir du végétal, le secteur a pu sortir la tête de l’eau en 2020. Cependant, ces résultats ne doivent pas faire oublier les difficultés que traverse notre filière, notamment dans le végétal, et la menace d’un nouveau confinement à l’aube du printemps 2021 » explique Benjamin Dejardin, Président des Jardineries et Animaleries de France dans un communiqué.

JARDINERIES ET ANIMALERIES : UNE ACTIVITÉ EN HAUSSE MALGRÉ LA CRISE
BERVILY Elodie 12 février, 2021
Partager ce poste
Archiver