J’AI TOUJOURS CRU EN LA FORCE DE MON CONCEPT !
1 août, 2018 par
J’AI TOUJOURS CRU EN LA FORCE DE MON CONCEPT !
KIM Sun


À 18 ans seulement, Florian Benoit a lancé une offre innovante de lavage auto sans eau à domicile. Interview du fondateur et PDG du réseau CosmétiCar.


Quelle est l’offre de CosmétiCar ?

Florian Benoit : CosmétiCar est un réseau de franchise de lavage automobile sans eau à domicile. Nos techniciens se déplacent sur le lieu de stationnement du véhicule grâce à des unités mobiles entièrement autonomes, qui ne nécessitent ni électricité ni eau. Le lavage est réalisé à la main avec les produits spécifiquement conçus pour notre marque. Notre prestation offre, ainsi, un résultat de très haute qualité tout en respectant l’environnement. Nous avons aussi des centres de lavage physiques, qui constituent plutôt un complément d’activité.

Comment est né votre réseau ?

F. B. : la génèse du concept remonte à 2003. J’ai lancé un service de lavage auto à domicile à l’âge de 18 ans, avec tout juste le bac en poche. J’ai démarré tout simplement avec quelques produits dans le coffre de ma voiture et j’ai démarché essentiellement les garages et les loueurs. 2 ans plus tard, j’ai créé la société CosmétiCar. Parallèlement, j’ai commencé à être contacté par d’autres personnes qui voulaient faire le même métier que moi. C’est comme ça qu’est née l’idée de créer un réseau de franchises. Tout l’argent que je gagnais en lavant les voitures, je l’ai alors réinvesti pour monter mon projet, créer le logo, développer le site web, etc. Parallèlement, j’ai travaillé pendant plusieurs années avec un laboratoire pour élaborer mes propres produits de lavage sans eau. C’était essentiel pour moi de contrôler la fabrication et la distribution de ces produits qui nous sont donc exclusifs. Finalement, le réseau a été lancé en 2008. J’ai très rapidement perçu un engouement pour notre concept. 4 franchises ont ouvert dès la 1re année à Paris, Lyon, Bordeaux et en Corse.

Comment expliquez-vous votre succès ?

F. B. : quand j’ai lancé CosmétiCar il y a 15 ans, il n’y avait que quelques parkings qui faisaient du lavage sans eau. Il faut aussi avoir en tête que les normes environnementales n’étaient pas du tout les mêmes qu’aujourd’hui. Au début, le client était plus réceptif à la dimension mobilité et rapidité du service qu’à son aspect écologique. Mais j’ai toujours cru en la force de mon concept. Et effectivement, au fur et à mesure des années, le côté écologique a pris de plus en plus d’ampleur dans le choix des clients, mais aussi dans celui des franchisés.

Qui sont vos clients ?

F. B. : aujourd’hui, les entreprises comptent pour 80 % dans le chiffre d’affaires de CosmétiCar. Nos clients sont historiquement des professionnels de l’automobile : garages, concessions ou encore loueurs. Si nous restons très axés sur cette cible, nous observons également une certaine évolution de notre clientèle. Ainsi, de plus en plus de sociétés, pas forcément du secteur de l’automobile, font appel à nos services pour le lavage de leurs flottes. Nous avons de belles références dans ce domaine. Nous travaillons, par exemple, pour des sociétés dont les parcs comptent 5, voire 10 000 véhicules. Enfin, grâce à la digitalisation de nos services, nous commençons à conquérir la cible des particuliers. Ce sont les salariés des entreprises qui réservent directement sur notre site internet le lavage pour leur véhicule pendant leur journée de travail.

Quel profil de candidats recherchez-vous ?

F. B. : la chance et la force de notre réseau est d’avoir une très grande diversité de profils. Nous avons des franchisés de tous âges, issus de milieux très variés. Nous comptons, par exemple, dans nos rangs un ancien comptable, un ancien responsable de magasins ou encore un ancien boucher... Ainsi, nous nous attardons sur les valeurs et la motivation du candidat plutôt que sur un profil type. Le franchisé qui veut rejoindre le réseau CosmétiCar doit tout d’abord partager notre engagement en faveur du respect de l’environnement. Après, c’est à nous de lui transmettre le savoir-faire, les outils et de l’accompagner dans son développement.

Quels services proposez-vous à vos adhérents ?

F. B. : au démarrage de l’activité, nos franchisés suivent des formations technique et commerciale qui durent 3 semaines. Ensuite, nous assurons l’assistance et la formation continue. Nous avons des franchisés experts avec 3 ans d’expérience minimum qui accueillent les nouveaux adhérents pour partager leurs méthodes de travail, leur organisation, etc. Nous équipons également les unités mobiles des franchisés avec tous les produits et le matériel nécessaires.
Nous avons aussi mis en place un pôle commercial en 2013, en charge de prospecter au niveau local comme national pour le compte de nos franchisés. Ainsi, nos adhérents reçoivent un soutien permanent dans leur conquête de nouveaux clients.

Où en êtes-vous dans votre développement aujourd’hui ?

F. B. : à ce jour, nous comptons 70 agences partout en France. L’année dernière, nous avons comptabilisé une vingtaine d’ouvertures et nous comptons en faire autant cette année. Notre objectif est d’atteindre 100 agences CosmétiCar en France d’ici 2 ans. Nous sommes également présents à l’étranger, notamment en Suisse et en Espagne.

Quelle est votre performance financière ?

F. B. : nous affichons une croissance de près de 15 % par an. Nous avons clôturé l’année 2017 avec un chiffre d’affaires de plus de 3 M€ au niveau de la tête de réseau contre 2,5 M€ l’année précédente. Quant aux performances des franchisés, les adhérents qui développent une seule unité mobile génèrent un revenu de 70 K€ par an environ. Les franchisés qui ont plusieurs unités mobiles représentent un chiffre d’affaires de 200 K€ en moyenne.

Quels sont vos projets de développement ?

F. B. : grâce à l’expérience que nous avons acquise dans le lavage de voitures, nous avons réalisé que nous sommes en mesure de laver n’importe quel type de véhicule : un autobus, un car, un camion ou encore un bateau. Ainsi, nous avons lancé l’activité nautisme il y a quelques années, car nous avons senti une forte demande de la part des propriétaires des bateaux pour notre prestation en raison de son aspect écologique et sa haute qualité. Nous avons donc mis en place des produits et du matériel dédiés spécifiquement à l’entretien des bateaux pour tous nos franchisés qui sont situés en bord de mer. Côté clientèle, nous souhaitons nous développer auprès des particuliers. Nous venons de lancer l’application mobile ClickAndWash qui permet aux clients de réserver le lavage de leur véhicule directement depuis leur smartphone. L’utilisateur est mis en contact avec un technicien de CosmétiCar. C’est une sorte d’Uber du lavage. Enfin, nous souhaitons continuer à étendre notre présence en France comme à l’international.

Fiche d’identité
Dénomination : CosmétiCar
Activité : lavage automobile sans eau à domicile
Chiffre d’affaires 2017 de la tête de réseau : 3 M€
Nombre de franchisés en France : 70

J’AI TOUJOURS CRU EN LA FORCE DE MON CONCEPT !
KIM Sun 1 août, 2018
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver