Investissements étrangers
4 avril, 2016 par
Investissements étrangers
Les Echos Etudes


De bons résultats sur l'emploi pour l'année 2015.

Le French bashing est-il en train de passer de mode ? Allez savoir ! En tout cas, l’année dernière, selon Business France, organisme en charge d’améliorer l’internationalisation de l’économie française, ce sont 962 projets portés par des investisseurs étrangers qui ont été recensés sur notre territoire. Un chiffre qui, même s’il ressort en baisse de 5 % par rapport à l’année 2014, traduit des investissements beaucoup plus importants. Ce qui explique que ces investissements aient permis de créer ou maintenir 33 682 emplois en France, un chiffre en hausse, lui, de 27 % par rapport à 2014. 2015 enregistre même à ce titre la meilleure performance depuis 2007.

Et ces investissements concernent tous les secteurs, y compris le secteur de la production dans lequel 16 000 emplois ont été créés ou maintenus. Faisant de la France une des destinations favorites des investisseurs étrangers pour leurs sites de production, derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Autre enseignement de cette année 2015, le nombre de centres de décision implantés en France est passé de 16 à 27 par rapport à 2014. Et les R&D ont représenté près de 10 % des investissements étrangers.

Côté provenance, la tendance est à la diversification : les investisseurs venaient de 53 pays en 2015 (contre 44 l’année précédente), et notamment de la Chine. Avec 44 projets, l’Empire du Milieu a en effet été en 2015 le 7e pays investisseur en France, ce qui constitue un progrès encourageant, même si d’autres pays sont encore loin devant, comme les États-Unis, l’Allemagne ou l’Italie. La Chine a même fait jeu égal avec des partenaires historiques de la France comme l’Espagne et les Pays-Bas. Mieux, selon une étude du cabinet Baker & McKenzie, sur les 10 dernières années, la France fait partie des pays les plus convoités par les investisseurs chinois, comme le symbolise le rachat du Club Med par le conglomérat Fosun. Ainsi, entre 2000 et 2014, la France a été le 3e pays à avoir bénéficié d’investissements chinois. Cocorico !

Investissements étrangers
Les Echos Etudes 4 avril, 2016
Partager ce poste
Archiver