[INTERVIEW] NOUS AVONS PRIS LE VIRAGE DE LA RENOVATION ENERGETIQUE IL Y A 20 ANS DEJA !
Implantée sur le Territoire de Belfort, l'entreprise familiale spécialisée dans la rénovation et l'isolation de façades se lance en franchise avec de fortes ambitions. Interview d'Emmanuel Cabete, gérant de Cabete Façades.
7 mars, 2022 par
[INTERVIEW] NOUS AVONS PRIS LE VIRAGE DE LA RENOVATION ENERGETIQUE IL Y A 20 ANS DEJA !
TIPHANEAUX Sabrina


Quelle est l’origine de la société Cabete Façades ?

Emmanuel Cabete : Cabete Façades est une entreprise familiale fondée par mon grand-père en 1965, à Trévenans, au cœur du Territoire de Belfort. Mon père en a pris la direction en 1985. Aujourd’hui, nous sommes la troisième génération à la tête de la société, que je co-dirige aux côtés de mon frère Grégory.

Comment a évolué l’entreprise au fil des années ?

E. C. : historiquement, Cabete Façades était positionnée sur les travaux de maçonnerie, mais par la suite, nous avons spécialisé nos équipes dans le ravalement de façades et l’isolation thermique par l’extérieur. Nous intervenons surtout sur les maisons individuelles, assez peu dans le collectif. La société, qui comptait 5 personnes à sa création, emploie désormais une soixantaine de collaborateurs, pour un chiffre d’affaires qui devrait avoisiner les 6,5 M€ en 2021.

Quelle est la répartition de l’activité entre vos différentes prestations ?

E. C. : l’isolation par l’extérieur représente environ 75 % de notre activité et 25 % pour les opérations « classiques » de ravalement. La rénovation énergétique est vraiment au cœur de notre métier. C’est un virage que nous avons pris il y a 20 ans déjà, mais depuis 5 ans, ce type de travaux est vraiment devenu prépondérant dans notre chiffre d’affaires. C’est la conséquence des mesures d’aide mises en place pour le gouvernement suite au Grenelle de l’environnement notamment.

Ce sont ces aides de l’État qui décident vos clients à engager de tels travaux ?

E. C. : oui, elles permettent souvent de déclencher la décision de réaliser les travaux. Mais on voit bien que les factures de chauffage, et de consommations d’énergie en général, ne cessent d’augmenter et pèsent de plus en plus sur le pouvoir d’achat des ménages. Nos clients cherchent, avant tout, des solutions pour minimiser ce coût. Ils sont aussi de plus en plus sensibles aux enjeux écologiques et à la préservation de notre environnement.

Combien coûtent vos interventions pour un particulier ?

E. C. : cela varie, bien évidemment, en fonction de la nature des travaux. En moyenne, le montant est compris entre 10 000 et 20 000 €. Et selon les revenus, les subventions peuvent diviser la facture par deux.

Quels effets la crise sanitaire a-t-elle sur votre développement ?

E. C. : elle a impacté notre chiffre d’affaires en 2020, car nous avons dû arrêter nos chantiers pendant un mois et demi. Mais depuis le confinement, la demande de travaux est de plus en plus forte. Avec le télétravail notamment, nos clients passent davantage de temps dans leur maison. Ils ont, encore plus qu’avant, envie d’en améliorer le confort thermique.

Quelle est votre couverture du territoire ?

E. C. : jusqu’à présent, nous intervenions dans un rayon local d’environ 25 km autour de notre agence de Trévenans. Mais désormais, nous visons un déploiement sur toute la France, grâce à la franchise. C’est une nouvelle étape dans l’histoire de l’entreprise.

Le développement de votre réseau en franchise est-il déjà amorcé ?

E. C. : oui, nous venons d’ouvrir notre première agence en franchise à Toulouse, en novembre 2021. Plusieurs autres projets vont suivre, un peu partout en France. Notre objectif est d’ouvrir 7 à 8 agences en 2022. D’ici 5 ans, nous visons un réseau d’une cinquantaine d’agences franchisées.

Il existe d’autres réseaux de franchises dans votre secteur. Comment comptez-vous vous démarquer ?

E. C. : nous nous démarquons par la qualité et notre savoir-faire. Chez nous, les travaux sont entièrement réalisés par nos propres équipes, alors que dans notre secteur, il y a beaucoup de sous-traitance. C’est un point fort, que nous mettons en avant dans le recrutement des franchisés. Chaque agence comptera une dizaine de collaborateurs, tous salariés.

Quel est le profil type que vous recherchez pour vos franchisés ?

E. C. : bien sûr, nos candidats doivent avoir envie de travailler dans le bâtiment, mais nous recherchons surtout des profils qui expriment une réelle appétence pour le commerce. Pour la partie technique, nous sommes là pour les accompagner tout au long de leur parcours. Nous leur proposons une formation complète de 6 à 10 semaines, théorique comme pratique.

En tant que franchiseur, quels services leur apportez-vous ?

E. C. : vous savez, nous sommes une entreprise familiale. C’est un esprit que nous souhaitons conserver avec nos franchisés. Nous sommes à leur côté à tous les stades de leur projet, à la fois pour la formation, le choix du local, le recrutement des salariés, la recherche de financement, etc. Puis, nous leur proposons tous les services nécessaires au développement de leur activité au quotidien.

Quelles sont les conditions d’entrée pour les franchisés ?

E. C. : nous demandons aux franchisés un droit d’entrée de 23 000 €. L’investissement global à prévoir s’élèvant à 90 000 €. Puis, le franchisé s’acquitte d’une redevance de fonctionnement correspondant à 5 % de son chiffre d’affaires et une redevance de communication de 3 %.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

E. C. : notre ambition est d’atteindre un volume d’affaires de près de 30 M€ d’ici 3 ans. Nous sommes sur un marché porteur. La demande est là. Et notre sérieux et notre savoir-faire font la différence.

Fiche d’identité
Dénomination : Cabete Façades
Activité : ravalement de façades et isolation par l’extérieur
Création : 1965
Siège social : Trévenans (90)
Chiffre d’affaires : 6,5 M€ (projection 2021)
[INTERVIEW] NOUS AVONS PRIS LE VIRAGE DE LA RENOVATION ENERGETIQUE IL Y A 20 ANS DEJA !
TIPHANEAUX Sabrina 7 mars, 2022
Partager ce poste
Archiver