[INTERVIEW] IMMOBILIER ET DIGITAL : LE GRAND BOND EN AVANT
Les agences immobilières sont-elles enfin passées à l’ère du virtuel ? Réponse avec Sabrina Tiphaneaux, directrice du pôle immobilier aux Echos Etudes.
26 septembre, 2021 par
[INTERVIEW] IMMOBILIER ET DIGITAL : LE GRAND BOND EN AVANT
TIPHANEAUX Sabrina


COMMENT L’IMMOBILIER ANCIEN TRAVERSE-T-IL LA CRISE ?

Sabrina Tiphaneaux : Jusqu’à présent, le marché fait plutôt bonne figure face à la crise. Les ventes se sont repliées de « seulement » 5 % en 2020, malgré le confinement qui a fortement perturbé l’activité des agences. La demande reste solide, et portée par des nouveaux besoins comme l’envie de posséder un jardin. Nous anticipons malgré tout un mouvement de « retour à la normale », après les années fastes de 2017-2019 qui avaient montré des niveaux de transactions assez hors-normes. Selon nous, le marché devrait poursuivre cette année sa baisse amorcée en 2020 pour avoisiner les 900 000 unités annuelles, ce qui reste un niveau très élevé ! Mais ce que l’on retiendra surtout de l’année 2020, outre l’exceptionnelle résilience du marché, c’est la bascule qui s’est opérée vers le digital.

QUELLES ONT ÉTÉ CES GRANDES TRANSFORMATIONS ?

ST : La crise sanitaire aura été un formidable accélérateur des pratiques digitales des Français. Le confinement les a familiarisés aux technologies numériques pour des activités qu'ils n'avaient pas du tout l’habitude de pratiquer en ligne. Et pas seulement pour le travail. L’immobilier n’a pas échappé à ces nouvelles pratiques. Les visites virtuelles se sont démocratisées par exemple. Selon une étude que nous avons réalisée en septembre 2020, 54% des Français en recherche d’un bien immobilier ont effectué ou prévoyaient d’effectuer la visite d’un logement entièrement à distance. Ces nouvelles habitudes peuvent redonner du poids aux professionnels de l’immobilier qui ont aussi pris le virage du digital pour maintenir leur activité pendant les confinements. Car il ne faut pas oublier que près du quart des transactions leur échappe aujourd’hui et se fait directement entre particuliers.

TOUS LES PROFESSIONNELS DE L’IMMOBILIER ONT-IL PRIS LE VIRAGE DU NUMÉRIQUE ?

ST : S’ils ont longtemps pu paraître dépassés par la transformation numérique, notre étude montre que les réseaux d’agences immobilières sont les acteurs les plus digitalisés aujourd’hui. Confinement oblige, ils ont beaucoup investi ces derniers mois pour rattraper leur retard et la plupart sont capables de proposer un parcours client 100 % digital. Les promoteurs immobiliers, de leur côté, sont à l’avant-garde dans tous les outils permettant d’aider les acquéreurs potentiels à se projeter, comme les plans 3D, la réalité virtuelle et augmentée… Les mandataires immobiliers, en revanche, ont beaucoup moins sauté le pas. Leur gestion décentralisée est un frein à l’adoption des technologies par leur réseau qui fonctionne en s’appuyant sur des consultants indépendants. Mais ils n’ont pas dit leur dernier mot…

Accéder à l'étude "Le marché de la transaction immobilière" 

[INTERVIEW] IMMOBILIER ET DIGITAL : LE GRAND BOND EN AVANT
TIPHANEAUX Sabrina 26 septembre, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver