[INTERVIEW] IL S'AGIT D'UN SERVICE DE QUALITE, SECURISE ET SUR-MESURE
Lancé fin 2020, Vivolcab propose des prestations de transport individuel et collectif pour les seniors en perte d'autonomie. Interview de son fondateur, Maxime Chevallier.
20 janvier, 2023 par
[INTERVIEW] IL S'AGIT D'UN SERVICE DE QUALITE, SECURISE ET SUR-MESURE
MEZIANI Hélène


Pourquoi avoir créé Vivolcab ?

Maxime Chevallier : Vivolcab est en quelque sorte la continuité de la 1re activité que j’ai créée, qui organise le transport d’enfants à l’école ou à leurs activités extra-scolaires. Je me suis ensuite intéressé au problème du transport de seniors car ma grand-mère, qui était atteinte d’une maladie chronique et n’était pas en état de conduire, avait une solution pour l’accompagner à ses rendez-vous médicaux, mais l’équivalent n’existait pas pour qu’elle fasse ses courses, aille voir ses amis… J’avais déjà une base de partenaires pour le transport d’enfants, donc je me suis dit qu’il était possible de proposer un service similaire pour les seniors. L’objectif de la société est de lutter contre l’isolement des seniors. Vivolcab leur permet de retrouver leur mobilité au quotidien.

En quoi consiste Vivolcab exactement ?

M. C. : nous mettons à disposition des seniors des chauffeurs, qui seront chargés de les accompagner dans n’importe laquelle de leurs activités : rendez-vous chez le coiffeur, visite chez des proches, activités sportives ou culturelles, courses… Il s’agit d’un service de qualité, sécurisé et sur-mesure. Nous nous adaptons aux besoins du client : transport individuel ou collectif car nous avons des voitures, des vans et des minibus, transport ponctuel ou régulier… Nous proposons aussi que le chauffeur attende le client pendant son rendez-vous avant de le raccompagner ensuite chez lui. Nous nous adressons à des personnes en perte d’autonomie donc nous leur proposons un accompagnement porte-à-porte complet, au bras, c’est-à-dire que le chauffeur sort de son véhicule, va chercher la personne directement chez elle, porte éventuellement ses bagages, ses courses, l’aide à monter dans le véhicule, à s’attacher si besoin, etc. Le chauffeur se charge aussi de ranger ou plier la canne du client ou son déambulateur.

Qui sont vos clients ?

M. C. : nous nous adressons à tous les acteurs concernés par la mobilité des seniors : les particuliers, que ce soient les seniors eux-mêmes ou les aidants, les résidences senior et EHPAD, les collectivités, les mutuelles… Partout où il y a un besoin de transport de seniors, nous pouvons y répondre. Nous travaillons surtout en BtoBtoC, c’est-à-dire que les établissements réservent les trajets pour leurs résidents, notamment des prestations de transport collectif. Mais ces acteurs sont aussi nos prescripteurs auprès des particuliers.
Concernant le profil des utilisateurs finaux, nous ne nous adressons pas à la population en fonction de son âge, mais plutôt en fonction de son niveau de dépendance. Des personnes plus jeunes, par exemple de 45-50 ans, peuvent avoir besoin de notre service, si elles éprouvent des difficultés à se déplacer. La plupart des personnes que nous transportons ont toutefois entre 80 et 90 ans. Avant cette tranche d’âge, elles n’ont, la plupart du temps, pas besoin d’un accompagnement au bras et, après, les seniors sont souvent trop dépendants, donc la prestation que nous proposons n’est plus suffisante. Notre service constitue un juste milieu entre le taxi ou VTC et le transport médicalisé.

Et vos chauffeurs ?

M. C. : ce sont des professionnels du transport, qui ont leur carte VTC ou leur capacité de transport LOTI pour conduire les véhicules de plus de 9 places. Ils doivent avoir leur propre véhicule, répondant aux normes VTC, et assuré. Ils doivent également avoir créé leur propre société. Ce sont les conditions de base auxquels ils doivent répondre, puis nous avons également mis en place un processus de sélection strict. Nos chauffeurs ont généralement déjà leur propre clientèle privée (grands hôtels, restaurants, entreprises...) - ils travaillent peu avec les applications de type Uber. Ils se diversifient en travaillant avec nous dans le transport d’enfants ou de seniors.

Quel est votre modèle économique ?

M. C. : lorsqu’il réalise un trajet, le chauffeur nous facture et nous rajoutons derrière notre marge. C’est un système un peu différent de celui des applications de VTC, par exemple.
Notre marge n’est pas fixe, elle dépend du tarif que nous négocions avec les clients, en fonction, par exemple, de la fréquence des trajets. Lorsque ceux-ci sont réguliers, nous proposons bien évidemment des réductions à nos clients. En revanche, la rémunération des chauffeurs n’est pas impactée par ces négociations.

Quels sont vos projets à court terme ?

M. C. : nous en avons plusieurs. Le premier est de proposer assez rapidement le service dans toute la France car nous ne sommes présents aujourd’hui qu’en Île-de-France. Mais il y a d’énormes besoins en dehors de cette région, en particulier dans les zones plus rurales.
Le second projet est de mettre en place un outil pour simplifier et automatiser les réservations. Aujourd’hui, nos clients peuvent nous contacter par téléphone, via notre site internet ou par mail. Les seniors nous contactent le plus souvent par téléphone, tandis que les établissements font généralement les réservations par mail. Nous leur envoyons ensuite un devis, il y a beaucoup d’aller-retours… Nous voulons mettre en place une interface simple sur laquelle les clients peuvent faire leur demande et à partir de laquelle nous pouvons envoyer celle-ci aux chauffeurs qui, ensuite, l’acceptent ou la refusent.
Nous travaillons, par ailleurs, avec plusieurs mutuelles afin de pérenniser le travail que nous réalisons actuellement avec elles, en proposant une offre intégrée de transport de seniors.
Enfin, nous mettons en place des partenariats avec des constructeurs automobiles, par exemple avec Skoda, pour accompagner les chauffeurs dans leur transition vers des véhicules plus écologiques. Nous négocions des remises pour nos chauffeurs et nous demandons aux constructeurs de mettre en place un service avant, pendant et après-vente de qualité. Le but est de travailler avec tous les constructeurs automobiles pour que les chauffeurs aient le véhicule le plus adapté à leur manière de travailler.

Fiche d’identité
Dénomination : Vivolcab
Activité : transport de personnes
Nombre de trajets : 100 trajets en 2022
Nombre de seniors transportés : 455 en 2022
Web : https://vivolcab.fr/
[INTERVIEW] IL S'AGIT D'UN SERVICE DE QUALITE, SECURISE ET SUR-MESURE
MEZIANI Hélène 20 janvier, 2023
Partager ce poste
Archiver