IMMOBILIER : PARIS RETROUVE SON DYNAMISME
Le marché immobilier repart dans la Capitale. Il profite de l'accalmie des prix, après plusieurs années de fortes hausses.
29 novembre, 2021 par
IMMOBILIER : PARIS RETROUVE SON DYNAMISME
TIPHANEAUX Sabrina


Ces derniers mois, l’inquiétude était de mise pour les professionnels de l’immobilier parisien. Alors que le nombre de transactions atteignait des records en province et en région parisienne, le marché peinait à redémarrer dans la Capitale. Au 3e trimestre 2020, le volume des ventes dans l’immobilier ancien était tombé à 31 210 unités. Mais les dernières statistiques diffusées par les notaires du Grand Paris montrent que la tendance s’est inversée. Au 3e trimestre 2021, il s’est vendu 36 870 appartements dans Paris intra-muros, un chiffre en hausse de 18 %, par rapport à l’année précédente. Le niveau des ventes enregistré entre juillet et septembre 2021 est même 17 % au-dessus de la moyenne des 10 dernières années sur ces mêmes 3 mois. Ce regain de dynamisme s’explique par une offre plus abondante et une certaine stabilisation des prix du mètre carré parisien, après une longue phase d’accélération. Au 3e trimestre 2021, la hausse s’est tassée à 0,8 %, pour atteindre 10 790 € le m², ce qui reste un niveau particulièrement élevé.

Ailleurs en Île-de-France, la demande est toujours aussi forte. En petite couronne, les ventes ont bondi de 16 % pour les appartements et 26 % pour les maisons, toujours très prisées par les acquéreurs. En grande couronne, l’euphorie se confirme. Le nombre de transactions a grimpé de 21 % pour les appartements et 23 % pour les maisons, un record. En quête d’espace et de nature, les Franciliens s’éloignent de plus en plus de la Capitale, y compris dans des zones moins bien desservies par les transports en commun. Ce mouvement, qui est favorisé par la généralisation du télétravail, nourrit une hausse des prix. Les maisons franciliennes ont vu leur prix de vente progresser de 7 % en un an au 3e trimestre 2021. Les prix des appartements ont augmenté, eux, de 4,6 % en petite couronne et de 5,6 % en grande couronne.

Pour aller plus loin, découvrez notre étude sur les marchés de la promotion immobilière à l'ère post-covid.

IMMOBILIER : PARIS RETROUVE SON DYNAMISME
TIPHANEAUX Sabrina 29 novembre, 2021
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver