IMMOBILIER ANCIEN : LES VENTES PLONGENT MAIS LES PRIX AUGMENTENT
8 juin, 2020 par
IMMOBILIER ANCIEN : LES VENTES PLONGENT MAIS LES PRIX AUGMENTENT
TIPHANEAUX Sabrina


Le marché de l’immobilier a été coupé net dans son élan. En Île-de-France, les ventes se sont effondrées de 22 % au 1er trimestre 2020.

Après avoir enchaîné les records de ventes année après année, le marché de l’immobilier ancien a encaissé de rudes coups sur ces derniers mois. Les mouvements sociaux avaient déjà perturbé les visites et les signatures d‘avant-contrats en fin d’année 2019, empêchant une partie des ventes de se transformer en ce début d’année. Par la suite, le confinement de la population mis en place pour enrayer la propagation de la pandémie a rendu quasiment impossible toute transaction sur les dernières semaines. Les signatures de ventes et d’avant-contrats se sont effondrées de 80 % à 90 % selon les semaines, estiment les Notaires du Grand Paris dans leur note de conjoncture du 28 mai dernier.
Et l’impact sur les résultats est sans appel. Les ventes ont plongé de 22 % sur le marché francilien au 1er trimestre 2020, par rapport au 1er trimestre 2019 estime la profession. Avec 31 010 transactions enregistrées en Île-de-France sur les 3 premiers mois, le niveau des ventes est environ 10 % en-dessous de sa moyenne des 10 dernières années.

Si ces chiffres sont inédits, quelques tendances se confirment pourtant : les appartements en Grande Couronne ont ainsi mieux résisté (-13 %) que la Capitale (-23 %). À l’inverse, les fortes baisses observées pour les maisons (-27 % en Petite Couronne et -26 % en Grande Couronne) surprennent.
Du côté des prix, en revanche, pas d’inflexion. Ils poursuivent leur ascension avec un prix au mètre carré qui atteint les 6 430 € pour les appartements au 1er trimestre 2020 (+6,8 % en un an) et avoisine les 10 500 € dans la Capitale (+8 % en un an). Les maisons anciennes s’échangent, elles, à un prix moyen de 319 100 €, en hausse de 3,4 % en un an. Et cette dynamique des prix va même se poursuivre les prochains mois, selon les calculs des Notaires du Grand Paris qui se fondent, pour leurs estimations, sur les avant-contrats signés jusqu’en avril (et donc pour une petite partie d’entre eux pendant la période de confinement).

IMMOBILIER ANCIEN : LES VENTES PLONGENT MAIS LES PRIX AUGMENTENT
TIPHANEAUX Sabrina 8 juin, 2020
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver