FRÉQUENTATION TOURISTIQUE : LA CROISSANCE A RALENTI AU DEUXIÈME TRIMESTRE
28 août, 2018 par
FRÉQUENTATION TOURISTIQUE : LA CROISSANCE A RALENTI AU DEUXIÈME TRIMESTRE
DESCLOS Cécile


Le bilan trimestriel publié par l’Insee souligne un net ralentissement de la croissance de la fréquentation dans les hébergements collectifs touristiques au deuxième trimestre 2018.
La croissance de la fréquentation dans les hébergements collectifs touristiques a évolué selon un rythme plus modéré en glissement annuel sur le deuxième trimestre 2018, avec une hausse de + 2,1 % (contre + 7,4 % au premier trimestre 2018). L’institut précise qu’un calendrier défavorable comparé à 2017 (le week-end de Pâques tombant cette année fin mars au lieu de mi-avril l’année précédente) pourrait être en partie imposable de la baisse de la dynamique. Côté mode d’hébergement, la fréquentation hôtelière marque le pas (+ 1,3 %) avec des disparités de performances selon le niveau de gamme, la clientèle et la zone d’implantation. Le haut de gamme (catégories 4-5 étoiles) tire son épingle du jeu avec une hausse de + 4,2 % alors que l’entrée de gamme (établissements 1 ou 2 étoiles ou non classés) est globalement stable. La fréquentation poursuit sa dynamique en Île-de-France (+ 3,9 %) mais reste atone dans les espaces urbains de province (+ 0,3 %) et est même en repli sur le littoral (- 0,9 %) et dans les massifs de ski (- 1,7 %). La fréquentation de la clientèle étrangère progresse toujours (+ 5,6 %) mais à un rythme moins spectaculaire qu’au premier trimestre (+ 13,5 %). Fait nouveau : la fréquentation des résidents est désormais en recul (- 1,3 %) après un an et demi de hausse. De leur côté, les campings clôturent ce deuxième trimestre avec une fréquentation en augmentation de + 1,7 %. Cette progression est assurée surtout par la clientèle non résidente (+ 2,7 %), par les établissements classés 3 étoiles (+ 4,6 %) mais aussi ceux classés 4 et 5 étoiles (+ 2,6 %), et par les emplacements équipés (+ 3,1 %). Enfin, la fréquentation des autres hébergements collectifs (résidences tourisme et villages vacances) affiche une croissance plus soutenue de + 4,1 %. Sa progression est davantage portée par la clientèle française (+ 4,8 %) que par la clientèle étrangère (+ 2,9 %). C’est l’agglomération parisienne qui fait le plein (+ 21 %) alors que la fin de saison a été mauvaise pour la montagne (- 11,9 %).

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE : LA CROISSANCE A RALENTI AU DEUXIÈME TRIMESTRE
DESCLOS Cécile 28 août, 2018
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver