FORT RECUL DES VENTES DE CHEWING-GUMS
3 juillet, 2017 par
FORT RECUL DES VENTES DE CHEWING-GUMS
BERVILY Elodie


La baisse du temps d’attente en caisse des supermarchés et le développement du e-commerce nuisent aux achats d’impulsion.
Selon les derniers chiffres de l’institut Nielsen, les ventes de chewing-gums, qui se font essentiellement lors du passage en caisse des supermarchés, ont reculé de 7 % en France en 2016, après une baisse de 3 % en 2015. Et d’après Mathias Dosne, le patron France de Mondelez, propriétaire des marques Hollywood, Malabar et Stimorol, interviewé par BFM Business, ce recul des ventes est imputable d’une part, aux initiatives des distributeurs destinées à réduire le temps d’attente en caisse avec notamment la mise en place de caisses en libre-service, et d’autre part, au développement du drive et du e-commerce. Ainsi, le nombre de kilomètres de présentoirs de chewing-gums a baissé de 6 % entre 2012 et 2015 pour représenter, tout de même, 276 kilomètres ! Autre explication de ce recul du marché, toujours selon le patron de Mondelez, l’usage de plus en plus répandu du smartphone en caisse qui empêcherait le consommateur de regarder les présentoirs de confiseries situés autour de lui et donc de se laisser tenter par l’achat d’un paquet de chewing-gums, achat d’impulsion par excellence.

FORT RECUL DES VENTES DE CHEWING-GUMS
BERVILY Elodie 3 juillet, 2017
Partager ce poste
Archiver