FORT REBOND DES ACHATS DE JEUX ET DE JOUETS DEPUIS LA RÉOUVERTURE DES MAGASINS
26 juin, 2020 par
FORT REBOND DES ACHATS DE JEUX ET DE JOUETS DEPUIS LA RÉOUVERTURE DES MAGASINS
BERVILY Elodie


En seulement 3 semaines, le secteur du jouet a récupéré près de la moitié du chiffre d’affaires perdu pendant le confinement.

Selon NPD Group, les ventes de jeux et de jouets ont, tous circuits confondus, progressé de 50 % au cours des deux premières semaines de réouverture des points de vente. Pendant la troisième semaine, elles s’inscrivent en hausse de 22 %. Ainsi, seulement trois semaines après la réouverture des points de vente, le marché français a récupéré 44 % du chiffre d’affaires perdu entre mi-mars et mi-mai. Les points de vente ont bénéficié, à leur réouverture, d’un effet de rattrapage des achats, notamment pour les cadeaux d’anniversaire des enfants. Les ventes ont été fortement tirées par la dynamique des jeux de plein air dont les achats se font traditionnellement à partir d’avril. Ainsi, les maisonnettes d’extérieur de Smoby (groupe Simba) trustent les deux premières places du classement des jouets les plus vendus du 11 au 31 mai, devant les petites poupées à collectionner LOL Surprise ! de Giochi Preziozi et Ma Fabrique à Histoires de Lunii.

Prime au e-commerce

La crise sanitaire et la fermeture des points de vente spécialisés dans le jouet ont permis à la vente en ligne de poursuivre son développement. Sa part de marché devrait ainsi s’établir à 30 % cette année. « La migration des ventes sur internet a été précipitée par cette situation exceptionnelle mais elle était déjà amorcée depuis longtemps. Le consommateur d’aujourd’hui favorise l’omnicanal », explique ainsi Frédérique Tutt, expert du marché du jeu et du jouet chez NPD Group.
Concernant la dynamique des ventes du second semestre, les professionnels du secteur se montrent optimistes. « Malgré les difficultés rencontrées et la crise économique qui se présage, nous sommes confiants pour l’avenir de la catégorie. Avec une gamme de prix très étendue, le jouet reste un achat accessible, qui s’adapte à toutes les bourses » explique, au magazine LSA, Bruce Aiglehoux, le directeur général de la Fédération française des industries jouet-puériculture (FJP)

FORT REBOND DES ACHATS DE JEUX ET DE JOUETS DEPUIS LA RÉOUVERTURE DES MAGASINS
BERVILY Elodie 26 juin, 2020
Partager ce poste
Archiver