FLOP DU DISPOSITIF « FAIT MAISON » EN RESTAURATION
11 décembre, 2015 par
FLOP DU DISPOSITIF « FAIT MAISON » EN RESTAURATION
Les Echos Etudes


L'enquête à visée pédagocique de la DGCCRF auprès d'un échantillon de chaïnes de restauration commerciale révèle les difficultés à mettre en pratique le dispositif "fait maison" jugé compliqué par les professionnels.

Six mois après l’entrée en vigueur de la mention « fait maison », la DGCCRF a mené une enquête sur l’application du dispositif auprès d’un échantillon de chaînes de restauration commerciale (traditionnelle et rapide) : 14 enseignes et 45 établissements ont été visités. Un premier état des lieux qui n’avait pas d’ambition répressive, mais plutôt une vocation pédagogique. Il ressort de cette enquête que la plupart des grandes enseignes n’ont pas intégré la nouvelle mention dans leur politique commerciale. Les contrôles ont, à cet égard, mis en évidence les difficultés posées par le décret du 6 mai 2015 que la plupart des professionnels trouvent incompréhensible. Ainsi, il en ressort plusieurs constats faits par les professionnels :
- il est difficile de cuisiner des plats « fait maison » en raison des surcoûts dus à l’utilisation de produits frais,
- les produits qui ne sont pas signalés « fait maison » sont de nature à véhiculer une image négative de l’enseigne,
- afin d’éviter la polémique sur ce sujet, la restauration rapide ne souhaite pas utiliser la mention.

Un nouveau référentiel plus simple et plus clair devrait donc voir le jour.

FLOP DU DISPOSITIF « FAIT MAISON » EN RESTAURATION
Les Echos Etudes 11 décembre, 2015
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver