ET SI L'INFLATION VENAIT JOUER LES TROUBLE-FETES ?
85 % des Français ont l'intention de réduire leur budget dédié aux cadeaux de Noël et aux repas de fêtes de fin d'année.
28 octobre, 2022 par
ET SI L'INFLATION VENAIT JOUER LES TROUBLE-FETES ?
BERVILY Elodie


À l’occasion des fêtes de fin d’année qui approchent, un sondage réalisé en septembre dernier par la société You Gov pour LSA démontre que les Français vont réduire leurs dépenses, tant pour les cadeaux de Noël que pour les repas. 74 % d’entre eux déclarent même qu’ils seront plus attentifs que l’an dernier aux offres promotionnelles…

40 % des Français vont réduire leur budget cadeaux pour les adultes
Si la plupart des Français compte bien offrir des cadeaux de Noël à leurs proches (90 %), ils sont toutefois 41 % à vouloir réduire leur enveloppe cadeaux pour les adultes par rapport à 2021. Et les enfants ne seront pas épargnés (pour plus d’un tiers des personnes interrogées), en particulier ceux qui ne font pas partie du premier cercle familial (neveux, cousins…). Comme l’an dernier, plus d’1 Français sur 2 compte réaliser ses achats auprès des sites d’e-commerce. En revanche, les centres commerciaux et les magasins spécialisés seront moins plébiscités (respectivement 46 % et 34 %, contre 51 % et 40 % en 2021) au profit des hypermarchés/supermarchés (40 %, contre 39 % en 2021) et des discounters et hard-discounteurs (17 %, contre 11 % en 2021).

Un budget repas en baisse pour 36 % des Français
Parmi les Français interrogés, 26 % déclarent que leur budget 2022 dédié aux repas de fêtes de fin d’année sera un peu moins élevé qu’en 2021 (il sera « bien inférieur » pour 10 % des sondés). Bien entendu, comme l’an dernier, ce sont les hypermarchés et supermarchés qui devraient tirer leur épingle du jeu (75 %). Mais là encore, le hard discount pourrait gagner du terrain (18 %, contre 11 % en 2021) au détriment des commerces de proximité (34 %, contre 41 % en 2021), des circuits courts (14 %, contre 16 % en 2021) et des sites d’e-commerce (7 %, contre 10 % en 2021).

Pour aller plus loin, découvrez nos études du secteur distribution biens de consommation.
ET SI L'INFLATION VENAIT JOUER LES TROUBLE-FETES ?
BERVILY Elodie 28 octobre, 2022
Partager ce poste
Archiver