ECOTAXE, L’ARLÉSIENNE
9 mai, 2016 par
ECOTAXE, L’ARLÉSIENNE
Les Echos Etudes


La région Ile-de-France, par l'intermédiaire de sa nouvelle Présidente, Valérie Pécresse, souhaite mettre en place une "écotaxe francilienne".

C’est à l’occasion d’une conférence régionale sur l’air, le 11 avril dernier, que la Présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, accompagnée de sa Vice-Présidente en charge de l’écologie et du développement durable, Chantal Jouanno, a présenté un programme ambitieux de réduction de la pollution atmosphérique à Paris, intégrant le retour de l’écotaxe.

Plus précisément, le projet reprendrait le principe d’une écotaxe sur les poids-lourds en transit dans la région. Le but affiché est clair : diminuer le trafic, rendre le fret ferroviaire plus compétitif et dégager de nouvelles recettes pour financer la politique régionale de transport. Cette annonce de la nouvelle Présidente de région était cependant prévisible, la plupart des candidats aux dernières régionales avaient en effet porté l’écotaxe dans leur projet politique. Cette mesure, selon Valérie Pécresse, pourrait rapporter 100 millions d’euros à la région et permettrait de financer une partie des transports publics d’Ile-de-France. La Présidente aimerait d’ailleurs voir cette mesure mise en place avant l’été. Mais avant cela, elle devra convaincre l’État qui a, entre ses seules mains, le pouvoir de promulguer le décret rendant possible le rétablissement de l’écotaxe en Ile-de-France.

La balle est donc désormais dans le camp des organisations professionnelles qui devront faire contrepoids auprès de l’État, arbitre d’une opposition désormais ouverte entre la région et les transporteurs.

ECOTAXE, L’ARLÉSIENNE
Les Echos Etudes 9 mai, 2016
Partager ce poste
Archiver