DHL, TOUJOURS NUMÉRO 1 MONDIAL DU FRET AÉRIEN
18 juin, 2020 par
DHL, TOUJOURS NUMÉRO 1 MONDIAL DU FRET AÉRIEN
MEZIANI Hélène


Le groupe allemand a mieux résisté à la baisse de l’activité que ses principaux concurrents, notamment que les deux acteurs français présents dans le Top 25.

L’année 2019 n’a pas été bonne pour la quasi-totalité des 25 principaux transitaires mondiaux de fret. Après un ralentissement de leur croissance globale en 2018, les tonnages acheminés se sont effondrés de près de 8 % en 2019, selon les chiffres fournis par Armstrong & Associates. Plusieurs facteurs expliquent ce fort recul, à l’instar des incertitudes géopolitiques (guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, Brexit…) et des difficultés de certains secteurs économiques.

Avec une baisse de ses volumes un peu moindre que ses concurrents en 2019 (-4,6 %), l’allemand parvient toutefois à se maintenir sur la première marche du classement et, surtout, creuse l’écart avec le numéro 2, Kuehne + Nagel (-5,7 %), et le numéro 3, DB Schenker (-9 %). Côté français, l’année a été particulièrement difficile. Geodis est, de nouveau, descendu au classement, perdant une place et tombant à la 19e place, avec une chute de plus de 19 % de ses tonnages acheminés. Dans le même temps, Bolloré Logistics a perdu 8,1 % de ses volumes, mais conserve sa 8e place.
Quid de 2020 ? DHL pourrait conserver son hégémonie. Le groupe indique, en effet, avoir maintenu une trajectoire positive au 1er trimestre et avoir bien résisté à la crise liée au Covid-19. Le groupe est toutefois très diversifié et les chiffres, qu’ils soient globaux ou par division, ne sont pas disponibles, le 1er semestre n’étant pas encore achevé

DHL, TOUJOURS NUMÉRO 1 MONDIAL DU FRET AÉRIEN
MEZIANI Hélène 18 juin, 2020
Partager ce poste
Archiver